Valorant

Rencontre avec Chipsette, joueuse Valorant

En ce moment se tient le Valorant Game Changers EMEA. Ce tournoi parallèle faisant partie du circuit officiel du Valorant Champions Tour a pour vocation de créer un environnement inclusif pour les joueuses et amatrices d’esports.

L’initiative avait démarré au printemps 2021 aux Etats-Unis et y a rencontré un certain succès où les différents tournois ont permis de donner de véritables chances aux joueuses sur la scène esport. En effet, ils ont poussé de nombreuses structures historiques a recruter des équipes féminines. En plus des tournois majeurs, de plus petits tournois, les Game Changers Academy, ont également été mis en place. Riot Games tente donc d’exporter ce format sur le vieux continent.

À cette occasion, nous avons voulu donner la parole à Chipsette, joueuse de FPS et compétitrice dans l’âme, afin qu’elle nous en dise plus sur son parcours, son vécu en tant que joueuse et ses ambitions vis-à-vis de Valorant. Elle a d’ores et déjà participé aux qualifications pour le Game Changers avec son équipe Unranked et était à un match de participer aux playoffs.


Mandatory – Depuis combien de temps joues-tu à des FPS ?

Chipsette : J’ai commencé toute petite grâce à mon frère et mes amis. On faisait des LAN dans le sous-sol chez mon père. On jouait notamment à Unreal Tournament, mon premier FPS, sorti en 1999. C’était un vrai coup de cœur à mes 10/11 ans !

Mandatory – Qu’est ce qui t’a plu dans Valorant ?

Ca va peut être paraître bizarre pour certains, mais je suis très sensible à l’univers d’un jeu. J’aime énormément le lore, les musiques, les graphismes colorés et pleins d’autres choses que Riot incorpore très bien dans ses jeux. J’étais donc très hypée à l’idée qu’ils lancent un FPS. Cependant, je n’avais joué à aucun jeu similaire à Valorant (avec gestion de lignes à tenir etc.. ) donc je n’étais pas encore sûre que le gameplay allait me plaire. J’ai eu la chance d’avoir un accès à la bêta assez tôt pour le tester et depuis je try hard encore le jeu !

Mandatory – Tu t’es déjà sentie discriminée sur Valorant vis à vis du fait que tu es une femme ?

Chipsette : Je pense qu’il faut bien distinguer deux choses. Ceux qui, par un manque de mental, se mettent à insulter leurs mates en tapant là où sa fait mal. Dans ce cas là, je pense qu’on est touché en tant que femme autant que les hommes. Attention, ça ne veut pas dire que Riot Games ne doit pas punir ces comportements.

Par contre, oui j’ai déjà vécu de la discrimination pure sur Valorant, et malheureusement plus souvent que sur les autres jeux auxquels j’avais l’habitude de jouer avant. Par exemple, maintenant quand j’arrive à la sélection des personnages, je ne parle plus. Pourquoi ? Tout simplement car une fois, j’ai pré-sélectionné mon personnage et j’ai eu le malheur de dire bonjour un peu trop tôt. Et hop, un des joueur a instalock Jett en disant, « c’est mort, t’es une femme, tu joueras pas entry, retourne en cuisine ».

Mandatory – Comment gères-tu les comportements toxiques à ton égard ?

Chipsette : Je réagis toujours différemment aux comportements toxiques. Je sais que je devrais juste les mutes mais je ne suis pas de nature à me laisser faire. Si un joueur rage parce que j’ai mal joué, je le mute et je ne réagit pas pour pouvoir me recentrer sur mon gameplay. Si je fais face à une insulte sexiste, je répond en général par une pique tout en restant calme (ça c’est quand je ne suis pas fatiguée). Sinon j’avoue que je peux de temps en temps avoir du mal à me contenir et m’énerver. Je reste humaine malgré tout.

Mandatory – Que penses-tu d’initiatives comme le VCT Game Changers ?

Chipsette : Je suis très heureuse de cette initiative. Ca me semble nécessaire car va permettre à certaines filles de participer à un tournoi officiel et de découvrir de nouvelles petites perles. Alors qu’elles n’auraient peut être pas osées participer à un tournoi classique.

Mandatory – Est ce qu’elles te semblent suffisantes pour le moment ?

Chipsette : Ça me semble suffisant comme initiative, je n’ai pas connaissance d’un meilleur projet qu’un tournoi pour promouvoir les femmes dans le milieu de l’esport. J’espère que la recherche de line-up féminine par d’autres grandes structures arriveront dans le temps grâce aux VCT Game Changers.

Mandatory Quelle est ton expérience de la scène compétitive ?

Chipsette : J’ai eu la chance de pouvoir participer deux fois à l’Open tour avec mon ancienne team féminine, c’est une expérience incroyable ! Mais n’étant pas une joueuse professionnelle de base, je n’ai pas une grande expérience sur la scène compétitive. J’ai pu cependant participer à des showmatchs ou des tournois amicaux, un vrai plaisir ! Avec l’annonce des VCT Game Changers, mon âme de compétitrice était obligée de recréer une petite équipe juste pour l’occasion. C’est mon premier tournoi féminin. D’ailleurs, ce soir il y a entraînement !

Mandatory – C’est compliqué de trouver des coéquipières prêtes à participer à des tournois ?

Chipsette : Valorant ayant à peine plus d’un an, il est encore difficile de trouver des coéquipières pour créer une team solide. Trouver des joueuses prêtes à participer à un tournoi n’est pas compliqué en soit. Le plus dur c’est qu’elles aient le rôle que l’on recherche, les même attentes, de la motivation et surtout que le feeling passe bien, et tout ça réuni, croyez-moi que oui, c’est déjà bien compliqué.

Mandatory – Quel est ton sentiment vis à vis de l’évolution de la place des femmes dans l’esport ?

Chipsette : Je suis très heureuse que Valorant s’investisse dans l’esport féminin ! Ca fait forcément évoluer les choses positivement. J’ai l’impression de voir de plus en plus de cast / host mixtes en France. Je me souviens encore de la première de Laure Valée (Bulii) qui, avec beaucoup de courage et de persévérance, est devenue un modèle pour beaucoup d’entre nous. Certaines associations et sociétés se démènent pour la mixité dans le milieux de l’esport et je trouve leur travail incroyable : WIG (Women in games), Vitality, O’Gaming, 1pv et bien d’autres ! J’espère qu’avec ce genre d’initiatives la place de la femme dans les jeux vidéo sera de plus en plus normalisée.


Vous pouvez retrouver Chipsette sur sa chaîne Twitch. N’hésitez pas non plus à la suivre sur les réseaux sociaux et à la soutenir lors des prochains VCT Game Changers EMEA !