Valorant

eUnited recrute les joueurs Serenity

La scène esport américaine accueille un nouveau challenger : eUnited. Cette organisation professionnelle se lance sur Valorant et recrute les anciens joueurs de l’équipe Serenity.

L’équipe est composée de Eazy, Showtime et Scourge, trois ancien joueurs de Counter Strike. Ils ont avec eux Joseph, ancien professionnel de Fortnite et Turnup, ancien joueur de Call of Duty pour eUnited. Ces cinq joueurs jouent ensemble depuis le mois d’Octobre.

Avant d’être recruté par eUnited, les joueurs Serenity ont remporté quelques tournois américains, et s’étaient surtout fait remarquer lors du Valorant First Strike. Ils y ont remporté une place dans le dernier tournoi qualificatif, la troisième semaine de compétition. Ils avaient cependant échoué à sortir de la phase de groupes, vaincus par Gen.G Esports et Moon Raccoon.

Matthew « Burns » Potthoff, manager de l’équipe eUnited, a fait la déclaration suivante au site TheSpike :

Nous surveillons Valorant depuis le départ. Maintenant que Riot Games a dévoilé son calendrier compétitif, nous pensons que c’est le moment idéal pour faire partie de l’écosystème de Valorant. Si nous avons sélectionné Eazy, Showtime, Joseph, scourge et Turnup, notre ancien cadet, c’est parce que nous avions déjà eu des relations avec Joseph et que nous avons ressentie une véritable synergie avec les membres de son équipe.

Lorsque nous recrutons des joueurs, nous évaluons les ambitions compétitives, le professionnalisme, la transparence et la passion des joueurs. Cette équipe est préparée et a hâte de faire ses preuves, comme toutes nos autres équipes. Je suis surexcité quand je pense à ce qui nous attend et je suis prêt à prouver pourquoi nous pensons que l’équipe Valorant d’eUnited est spéciale.

eUnited est une structure qui s’est essayée à de nombreux jeux, avec plus ou moins de succès. Il s’agit notamment des champions du monde de SMITE en Saison 5. Mais en ce qui concerne le FPS compétitif, la structure les a tous abandonnés. Elle possédait des équipes sur Counter-Strike, Call of Duty et Rainbow Six, avant de les fermer une à une au cours de ces deux dernières années. On espère donc pour leurs nouveaux joueurs que la structure a des projets à long terme.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les Etats-Unis ne manquent pas de structures pour soutenir Valorant. Avec autant de concurrence, le spectacle sera forcément au rendez-vous, mais il y aura de très nombreux déçus.