Valorant

La méta du Masters Madrid – VCT 2024

Le Masters Madrid est désormais terminé et les regards se tournent d’ores et déjà vers le VCT EMEA Stage 1. Avant de poursuivre le suivi de cette saison 2024, nous vous proposons d’analyser la méta du Masters. Certains Agents, à l’instar de Viper, ont dominé le tournoi, tandis que d’autres, tels que Deadlock ou Iso, sont restés au placard.


Évolution du pick rate des Agents

Avec le graphique ci-dessous, nous vous proposons un comparatif du taux de sélection des Agents au Valorant Champions 2023 et au Masters Madrid, première LAN internationale du VCT 2024.

Pick rate des Agents - Comparaison Masters Madrid vs Valorant Champions 2023
Source des data : thespike.gg

La comparaison révèle notamment un engouement accru pour Viper et Omen, au détriment de Brimstone et Astra. On constate aussi une forte baisse de la sélection de Killjoy et Skye, qui s’explique par l’intérêt porté à Cypher et KAY/0 durant le Masters.

Par ailleurs, les statistiques montrent que les pros ont laissé davantage la place à des Agents tels que Gekko et Yoru, proposant ainsi de nouvelles compos et, par conséquent, d’autres manières d’aborder les cartes de Valorant.

Il est important de préciser que de nombreux changements sont liés au map-pool actuel, et notamment à la présence de Sunset, Icebox et Breeze.


Les Agents les plus joués

Elle est bien loin l’époque à laquelle Jett et Sova régnaient en maîtres sur les évènements internationaux. Même si ces deux Agents restent présents dans les compositions, ils ne sont plus autant indispensables, notamment Jett, dont la descente aux enfers continue. Lors de ce Masters, son taux de sélection a chuté pour tomber sous la barre des 40%.

Portrait de Viper

A contrario, Viper a gagné en popularité encore davantage et s’est placée tout en haut du classement des Agents les plus joués. Son pick rate a pris pas moins de +20% pour atteindre les 65%.

Comme nous l’avons mentionné précédemment, le map-pool n’est pas étranger à cette évolution. Toujours très utilisée sur Split et Lotus, Viper était aussi au cœur des compositions sur Breeze (83%), Icebox (85%) et Sunset (50%). Ce n’est pas tellement étonnant, puisqu’avec son wall et son ultime, elle peut couvrir de grandes portions de map et même tenir un site en solitaire, pendant que les autres membres de sa team s’occupent du reste du terrain.

Portrait d'Omen

L’autre Agent qui s’est démarqué, c’est sans conteste Omen, puisque son pick rate a pratiquement doublé entre le Valorant Champions et le Masters, passant de 33 à 57%.

Comme nous le disions dans un récent Flash Valo, s’il a autant gagné en intérêt, c’est essentiellement parce que les équipes ont joué davantage agressif qu’à l’accoutumé. Et, c’était bien le seul Contrôleur qui convenait à ce playstyle.

On note surtout un gain d’intérêt pour l’Agent sur Split. Son taux de sélection sur cette map est passé de 27% à 89%. Il y a d’ailleurs une explication logique à ce constat. Alors que LOUD, Paper Rex et EDG optaient plutôt pour Astra l’an passé, elles se sont toutes alignées sur les autres équipes, pour embarquer Omen dans leur compo. Le nerf d’Astra déployé avec le patch 7.04 y est probablement pour quelque chose.

Omen a aussi trouvé sa place dans les formations sur Sunset, puisqu’il était présent dans 83% des cas, en plus d’être sélectionné à chaque partie sur Lotus. Sachant que ce sont deux des maps les plus jouées du Masters, il n’est finalement pas tellement étonnant que cet Agent se soit hisser dans le TOP.

Portrait de Raze

La troisième marche du podium est toujours occupée par Raze. Comme c’était le cas lors du Valorant Champions, on l’a notamment vu sur Split (89%) et Lotus (87%). En même temps, sur cette dernière map, elle est redoutable. Elle permet aussi bien de contrer un rush sur le site A, que de débusquer les joueurs qui plantent le Spike sur C, en bombardant la zone à coup de grenade depuis Waterfall.


Les évolutions les plus marquants

La méta du Masters Madrid - VCT 2024 - Killjoy Portrait -

Lorsque l’on regarde le graphique, l’une des évolutions les plus marquantes est celle du pick rate de Killjoy. Entre les deux compétitions, celui-ci a chuté de près de 25%.

Elle a perdu en intérêt sur Ascent, et n’était réellement plus utilisée que sur Icebox (79%) et sur Lotus (69%). Avec le nerf de sa tourelle lors du patch 8.00 (le cône de vision a été réduit de 180 à 100 degrés), l’Agent est devenu encore plus situationnelle.

Si ce nerf explique en partie cette baisse du taux de sélection, un autre facteur a joué un rôle : à savoir le regain de popularité de Cypher. En raison des multiples buffs qu’il a reçus au cours de ces derniers mois, l’Agent redevient viable et intéressant. Les joueurs l’ont largement préféré sur la plupart des cartes, puisqu’on l’a vu sur Breeze, Bind, Split et Sunset, 4 maps sur lesquelles Killjoy n’a, quant à elle, jamais été sélectionnée.

Portrait de Skye

Skye a connu une évolution à la baisse similaire, son taux de sélection étant passé de 44% à environ 21%. Cette baisse s’explique principalement par le fait que d’autres Initiateurs, KAY/O et Gekko, ont pris place dans les formations.

Maintenant que les pros lui ont trouvé une utilité, ce dernier apporte un peu de fraîcheur dans les exécutions. Si on choisit de se passer d’un healer, il est même plus intéressant que Skye, puisqu’il peut aisément utiliser ses compétences plusieurs fois dans un même round, pour peu qu’il soit maîtrisé correctement.

L’intérêt majeur de Gekko, c’est sans conteste Wingman, qui, au contraire de l’Eclaîreur de Skye, est pratiquement autonome (il faut quand même lancer la compétence quoi). Grâce à sa créature, l’équipe possède, disons, un 1/2 joueur supplémentaire, qui peut s’acquitter de la pose du Spike, pendant que les autres tiennent les lignes.

Pour clôturer cette analyse, et parce que c’est tout de même notable, on mentionnera rapidement Yoru. Longtemps laissé-pour-compte, le Duelliste semble trouver sa place aussi bien en EMEA, que dans les autres régions du globe. Au cours du Masters, son pick rate a atteint 9.62%, du jamais vu jusqu’alors en LAN internationale !


La méta a évolué par rapport à l’an dernier, et elle pourrait bien encore changer en cours de saison avec l’arrivée de Clove dans le pool des Agents. On a hâte de voir comment les pros vont s’approprier ce nouveau Contrôleur et si Omen a du soucis à se faire…


fr_FRFR