Age of Empires 4 Mandatory Monster Hunter Rise Notre équipe Trackmania Asset 2 Twitch Game Valorant Vampire Survivors ZLAN
Valorant

La méta du Masters de Reykjavik 2022

Le Masters de Reykjavik, première LAN internationale de 2022, s’est achevé ce week-end sur la victoire d’OpTic Gaming. Il est temps de revenir sur la méta de ce tournoi, en s’intéressant à quelques points, notamment les pick rates des Agents et la sélection des cartes.


La sélection des Agents au cours du Masters

Graphique des pick rates des Agents aux Masters de Reykjavik et aux Valorant Champions.

A la fin du dernier gros tournoi, nous avions étudié la méta du Valorant Champions. Si la méta n’avait pas particulièrement évolué depuis le Masters de Berlin à ce moment-là, le constat est bien différent aujourd’hui. Plusieurs Agents voient leur statistique chuter ou au contraire grandement augmenter.


Les Agents les plus privilégiés

La méta du Masters de Reykjavik 2022 - Jett Portrait - Mandatory.gg

Sans grande surprise, l’Agent aux kunaïs garde la tête de la sélection des Agents. Il est néanmoins intéressant de constater que sa suprématie a pris un sacré coup. Là où le pourcentage de sélection de Jett plafonnait à presque 80% durant les Champions, il n’est plus qu’à 65% aujourd’hui. D’ailleurs lors du Valorant Champions, Jett avait été jouée sur absolument toutes les cartes, ce qui n’est pas le cas au cours de ce Masters de Reykjavik : les joueurs professionnels l’ont boudé sur Bind, préférant largement la présence de Raze. Malgré cette nette baisse, Jett fait toujours partie des Agents les plus actifs dans les compositions des joueurs professionnels. Reste maintenant à voir si elle se maintiendra toujours au top suite au nouveau nerf du patch 4.08, impactant sa liberté de dash comme bon lui semblait.

La méta du Masters de Reykjavik 2022 - Sova Portrait - Mandatory.gg

Comme à l’accoutumée depuis maintenant 3 LAN internationales, Sova prend la deuxième position. Malgré tout, l’Agent n’a pas trouvé autant de succès auprès des équipes professionnelles durant ce Masters qu’au cours des Champions. Lors de ce dernier tournoi, l’Agent aux flèches était présent dans plus d’une partie sur deux : son pourcentage de sélection était de 68%, aujourd’hui il n’atteint pas tout à fait les 50% avec seulement 49%. Cette diminution s’explique par sa faible sélection dans les compositions sur Bind et Haven notamment (8,3% et 22,22% de sélection), alors qu’il était nettement plus présent lors du Champions (68,8% et 70,8% de sélection). Avec le patch 4.08, Sova prend lui aussi du plomb dans l’aile. Les nerfs de son drone et de ses flèches peuvent s’expliquer par la venue de Fade. Avec les lourdes modifications de ses sorts, mais aussi par la présence cette nouvelle Agent douée pour la collecte de données, on peut s’attendre à ce que son pick rate soit encore plus négativement impacté à l’avenir.

La méta du Masters de Reykjavik 2022 - Viper Miniportrait.png - Mandatory.gg

Cette fois-ci, la troisième place du podium revient à Viper, avec un pourcentage de sélection de 45%. Là encore on constate une certaine diminution, puisqu’elle était choisie dans plus de 57% des cas durant les Valorant Champions. Le patch 4.04 pourrait bien être à l’origine de ce changement. Lors de cette mise à jour de Valorant, les contrôleurs ont été rééquilibrés. Viper a ainsi subi quelques nerfs, notamment sur la vitesse de consommation du poison : celle-ci a augmenté de 50% lorsque Ecran Toxique et Nuage de Poison sont actifs. C’est un point non négligeable, qui la rend un peu moins attractive et plus délicate à jouer.

Toutes ses évolutions à la baisse sont aussi liées à la modification globale de certaines compositions. Ceci est dû au regain d’intérêt pour des Agents mis de côté tels qu’Omen ou Brimstone, mais aussi par la montée en puissance de Chamber. Nous reviendrons sur ces points un peu plus tard dans l’article.


Les Agents les moins joués

La méta du Masters de Reykjavik 2022 - Reyna Portrait - Mandatory.gg

Reyna est l’un des Agents qui subit la plus importante baisse de sélection : elle a été choisie dans moins de 5% des parties, contre 22% lors du Valorant Champions. Les équipes pros ont perdu de l’intérêt pour ce personnage au côté très solitaire, privilégiant davantage des Agents plus utiles à l’équipe comme KAY/O, Omen ou Breach.

La méta du Masters de Reykjavik 2022 - Yoru Portrait - Mandatory.gg

Avec seulement 2 sélections sur l’ensemble du Masters, Yoru est encore une fois dans le bas du tableau… Néanmoins, c’est une évolution à la hausse, puisqu’il était totalement absent du Valorant Champions. En outre, l’Agent japonais a été retravaillé récemment. Le rework de Yoru, n’a été intégré à Valorant qu’au mois de mars dernier. Cette nouvelle version du personnage implique de revoir son utilisation en jeu, de comprendre toutes les nouvelles mécaniques qu’il offre dans une équipe, en somme, de le prendre en mains. La situation n’est donc pas alarmante, du moins pour l’instant. D’ailleurs, Yoru a déjà fait quelques prouesses durant ce Masters, puisque f0rsakeN a montré son potentiel lors du match opposant Paper Rex à G2 Esports. Au vue de l’engouement autour de ce nouveau Yoru, il n’est pas improbable que le personnage se hisse parmi les plus joués lors des prochaines compétitions officielles.

La méta du Masters de Reykjavik 2022 - - Mandatory.gg

Le sort de Phoenix n’a quant à lui pas évolué. Totalement absent des Valorant Champions, l’Agent n’est toujours pas joué en compétition. Lorsqu’il s’agit de push un site, les joueurs professionnels préfèrent toujours se fier aux compétences d’autres duellistes comme Raze, ou même Néon désormais. Même si l’Agent reste fun à jouer, il ne trouve pas sa place lorsque les enjeux sont trop importants. Après la refonte de Yoru, un travail sur Phoenix pourrait bien être à l’ordre du jour.


Les plus grosses évolutions

La méta du Masters de Reykjavik 2022 - Chamber Portrait e1651133722472 - Mandatory.gg

Nous l’avons déjà mentionné dans cet article, mais plusieurs Agents ont pris de l’ampleur durant ce tournoi. En ce qui concerne Chamber, on ne peut pas parler d’évolution à proprement parler, puisqu’il n’était pas jouable durant le Valorant Champions. Toutefois, les joueurs professionnels lui ont fait un très bel accueil depuis, puisqu’il a été sélectionné dans 44% des parties. Cet attrait important pour l’Agent français peut s’expliquer par plusieurs points. En défense, grâce à son kit, il peut facilement tenir un site tout seul ; ce qui évite de sélectionner Cypher ou Killjoy, moins polyvalents en attaque. Il n’est donc pas si étonnant que ça de voir que ces deux Agents sont moins présents. Aussi, tout comme Jett, Chamber dispose d’un ultime efficace, qui peut très bien lui servir d’arme principale en début de round. C’est un point non-négligeable, qui offre la possibilité d’économiser des crédits lorsque nécessaire, ou bien d’acheter une arme à un co-équipier si besoin.

Portrait d'Omen

A part Chamber, ce sont des Contrôleurs de la première heure qui ont eu la côte durant ce Masters de Reykjavik. Alors qu’ils faisaient partie des Agents laissés pour contre au Champions, Omen et Brimstone reviennent sur le devant la scène. Leur pick rate respectif passe de 2% à 38% et de 4% à 15%.

La méta du Masters de Reykjavik 2022 - Astra Portrait - Mandatory.gg

Pour que ces Agents soient en force, il est nécessaire que d’autres soient moins plébiscités. C’est essentiellement Astra qui a essuyé les pots cassés pour le succès d’Omen et Brimstone. En troisième position lors de la précédente compétition mondiale avec un pick rate de 59%, l’Agent tombe bien bas aujourd’hui. Les joueurs pros ne l’ont plus choisie que dans 22,5% des cas.

La raison probable de tels changements ? Le patch 4.04 encore une fois. D’une part, l’ensemble des temps de récupération des étoiles d’Astra a été très largement augmenté. Elle n’est donc plus aussi intéressante qu’elle n’a pu l’être pendant longtemps. D’autre part, d’anciens nerfs d’Omen ont été annulés. Sa téléportation est à nouveau plus rapide et le délai de récupération de son fumigène a été réduit. Pour Brimstone, c’est le délai de déploiement de ses fumigènes qui a été revu à la baisse. Maintenant ces deux Agents apparaissent comme davantage pertinents dans la place qu’occupait Astra. L’évolution de ces trois Agents, Omen, Brimstone et Astra, n’est donc pas si surprenante.


Quels pourcentages de victoire ?

Lorsque l’on s’intéresse au pourcentage de victoire de chaque Agent, il est nécessaire de prendre en compte le fait que les deux équipes peuvent jouer le même Agent simultanément. Ce ratio a donc tendance à tendre vers l’équilibre de manière générale. C’est effectivement ce qui apparait durant ce Masters de Reykjavik. Néanmoins, 4 personnages se démarquent, à savoir Chamber avec 60% de victoire, Néon à 80%, mais aussi Reyna et Killjoy qui sont toutes les deux autour de 40% de victoire seulement.

Si on compare ce pourcentage de victoire par Agent, entre le Valorant Champions 2021 et ce Masters, on perçoit quelques petits changements. Reyna semble moins efficace avec un ratio à 40%, contre 59,4% aux Champions. Toutefois, il est probable que cette variation soit liée à la faible représentation du personnage durant le Masters. En effet, Reyna n’a été jouée que sur 5 cartes, contre 32 durant les Champions. La statistique pourrait donc être plus haute si elle avait été davantage sélectionnée. Si on regarde Brimstone, on voit que son ratio de victoire atteignait plus de 80% au Champions, mais plus que 50% au Masters. Or il n’a été joué que sur 6 maps durant le Champions, contre 18 au Masters. Là encore, la statistique est probablement biaisée par le manque de sélection de l’Agent. La même logique peut être appliquée aux résultats d’Omen, qui atteignait les 100% de victoire au Champions en 3 maps, contre 50% aujourd’hui en 46 maps.

Aussi il est intéressant d’analyser le pourcentage de victoire en Défense et en Attaque. Globalement, tous les Agents sont proches de l’équilibre durant ce Masters de Reykjavik. Seul Yoru présente une réelle différence. Il semble plus punitif en Attaque qu’en Défense. Son ratio de victoire en Attaque est de 61,9%, en 21 rounds, contre 40% en Défense, en 20 rounds, tous disputés sur Bind. Puisque son rework est encore récent, il est possible que sa parfaite maitrise en Défense soit plus difficile à obtenir ; son kit étant d’ailleurs plus propice à push un site en Attaque qu’à le défendre.


Quelles sont les cartes de la méta ?

Au cours du tournoi, les équipes ont bataillé pour le titre sur un total de 60 cartes. Icebox et Ascent ont été sélectionnées douze fois, et gardent donc leurs places de cartes favorites auprès des joueurs professionnels, puisqu’elles étaient déjà en tête des picks durant le Champions. Elles sont suivies de près par Split, Haven et Fracture, respectivement sélectionnées 10, 9 et 8 fois. Les deux cartes les moins appréciées sont donc Bind et Breeze, avec seulement 6 et 3 sélections. Si Fracture a su davantage trouver le cœur des joueurs, pour quitter la dernière place en passant de 6 à 8 sélections, Breeze, elle, a été plus que boudée. Dans le TOP 2 durant le Valorant Champions avec 12 sélections, elle tombe aujourd’hui à la dernière place.

C’est d’ailleurs sur ces deux cartes que les pourcentages de victoire Attaque/Défense ont le plus variés entre les deux compétitions. Durant le Champions, Fracture était largement considérée comme une map difficile du côté de la défense : le taux de victoire était alors de 60% en Attaque contre 40% en Défense. Aujourd’hui, ce ratio est quasi à l’équilibre pour les deux côtés, avec même une très légère tendance de la Défense à remporter davantage de rounds : 54% contre 46%. Avec l’entraînement, les joueurs ont probablement appris à maitriser la carte, se sont habitués à gérer les retakes et à mieux appréhender les pushs des adversaires. Sur Breeze, c’est le processus inverse. Le pourcentage de victoire en Attaque était de 51% durant le Champions et n’est plus qu’à 40% au cours du Masters, celui de la Défense passe lui de 49% à 40%. On peut supposer que les équipes ont davantage peaufiné leurs stratégies en Attaque sur Breeze, ce qui a mis à mal celles employées en Défense.


Cette LAN mondiale n’est que la première de l’édition 2022 du VCT. Un second Masters est prévu à la fin du split 2. Avec l’arrivée de Fade et les modifications actuelles de Jett, Sova et Néon, on peut s’attendre à des changements dans la méta pour cette seconde compétition. Toutefois, seul l’avenir nous le dira ! Pour continuer à suivre le VCT, référez-vous à notre page de suivi du Valorant Champions Tour 2022.

fr_FRFR