Age of Empires 4 Mandatory Mario Strikers Monster Hunter Rise Notre équipe Teamfight Tactics Trackmania Asset 2 Twitch Game Valorant Vampire Survivors ZLAN
Valorant

La méta du Masters 2 de Copenhague – VCT 2022

La seconde LAN internationale de l’année, à savoir le Masters 2 de Copenhague, s’est achevée par le sacre mérité de FunPlus Phoenix. Il est maintenant l’heure de revenir sur la méta de cette compétition. Dans cet article, nous nous intéresserons à quelques points, notamment les pick rates des Agents et la sélection des cartes.


Evolution de la sélection des Agents

Pick rates des Agents lors du Masters 2 de Copenhague

Au terme du Masters de Reykjavik, nous avions étudié l’évolution de la méta, depuis le Valorant Champions. Cette fois-ci, nous nous sommes intéressés aux variations des pick rates, entre les deux Masters de l’année. Durant la première LAN, la méta avait pas mal évolué. Là encore, de nombreux changements sont apparus : certains personnages emblématiques disparaissent, alors que d’autres font des apparitions fracassantes.


Les Agents privilégiés au cours du Masters

La méta du Masters 2 de Copenhague - VCT 2022 - Chamber Portrait 1 - Mandatory.gg

Pour la première fois depuis longtemps, le TOP1 des Agents change. Adieu Jett, bonjour Chamber. Le tireur d’élite s’était imposé comme un personnage utile et intéressant lors du Masters de Reykjavik, et poursuit son ascension fulgurante dans cette deuxième compétition. Son pick rate passe ainsi de 44,2% à 76,5%, et ce malgré les nerfs subis durant le patch 4.09. Chamber semble devenir un indispensable, comme l’a été Jett pendant longtemps. Nous l’avions déjà noté dans la précédente analyse, mais cet Agent est très intéressant sur le plan économique, en plus d’être polyvalent : les joueurs professionnels tirent facilement partie de son ultime pour acheter une arme à un coéquipier, dont les fonds sont limités. Il n’est donc pas étonnant qu’il subsiste au top niveau.

La méta du Masters 2 de Copenhague - VCT 2022 - Raze Miniportrait.png - Mandatory.gg

L’autre Agent phare du podium disparaît lui aussi : Sova laisse la deuxième place à Raze. Le retour de Raze en compétition n’est pas nouveau, on observait déjà un regain de popularité entre le Valorant Champions 2021 et le Masters de Reykjavik, passant alors de 20% à 28% de pick rate. La nuance, c’est que cette fois-ci, Raze était présente dans plus d’une partie sur deux (53.8% de pick rate). C’est d’ailleurs la seule Entry qui ait réellement été intégrée aux compositions de ce Masters. Il est possible que ce constat soit lié au fait que certaines cartes ont été davantage jouées qu’à Reykjavik. Sur ces cartes, comme Fracture et Bind, l’Agent excelle et profite de hauteurs pour s’élancer grâce aux satchels. Elle apparaît aussi utile pour sécuriser des recoins ou récupérer des informations grâce à son Boombot.

La méta du Masters 2 de Copenhague - VCT 2022 - Fade Portrait - Mandatory.gg

Absente du Masters de Reykjavik, Fade faisait ses premiers pas en compétition officielle lors de cette deuxième LAN. Et quel début ! L’Agent a été sélectionnée dans plus de 50% des parties (51,5% de pick rate pour être précis), la positionnant ainsi en troisième place. Pour rappel, ce personnage a été intégré au jeu, pour donner une autre possibilité d’obtenir des informations sur les ennemis, différente de la solution Sova. Comme nous le verrons un peu plus bas, les joueurs professionnels ont très largement apprécié cette idée. L’intérêt pour Fade, par rapport à Sova, peut s’expliquer par sa polyvalence et sa flexibilité. Là où les flèches de Sova vont seulement détecter les adversaires, le Hanteur de Fade offre la possibilité d’utiliser en plus le Rodeur, pour les gêner davantage. Par ailleurs, les nerfs qui ont été infligés à Sova, sont très probablement à l’origine du succès de cette Agent dès son premier tournoi.


Les Agents les moins joués

La méta du Masters 2 de Copenhague - VCT 2022 - Cypher Portrait 1 - Mandatory.gg

C’est une première pour Cypher, qui se retrouve parmi les Agents les moins plébiscités. On ressentait déjà un désintérêt pour ce personnage durant le Masters de Reykjavik, avec un pick rate descendu de 27.5% à 12.5% depuis le Valorant Champions. L’Agent n’a été joué que sur 3 cartes dans ce nouveau tournoi. Ainsi, la statistique de Cypher chute encore davantage, et atteint 2.3%. Ce recul n’est pas un hasard. Sachant que l’Agent représente un gouffre financier, les équipes professionnelles se sont tournées vers d’autres Sentinelles plus rentables et plus impactantes, même en Attaque, telles que Viper ou Chamber.

La méta du Masters 2 de Copenhague - VCT 2022 - Reyna Portrait - Mandatory.gg

Si Reyna n’était déjà plus très présente à Reykjavik, sa situation a empiré à Copenhague. Sélectionnée sur 5 maps durant la première LAN, elle disparaît tout simplement des compositions sur cette deuxième compétition. Ce constat peut facilement s’expliquer par l’intérêt qu’ont eu les joueurs pour Fade, Breach, Omen et KAYO. Tous ses Agents ont la capacité de gêner les ennemis, comme le fait Reyna avec l’Oeillade, mais sont en plus davantage polyvalents. Cela les rend plus intéressants et plus faciles à intégrer dans des exécutions d’équipe, par rapport à Reyna.

Portrait de Phoenix

Vous n’êtes probablement pas étonné de retrouver Phoenix dans le bas du classement. Tout comme Reyna, il a été totalement absent du Masters 2 de Copenhague. A l’heure actuelle, les joueurs professionnels privilégient Raze pour entrer sur site. Ses dégâts de zone et la facilité d’utilisation de ses grenades expliquent probablement pourquoi elle est davantage pick que ne l’est Phoenix. Il n’est pourtant pas impossible de voir Phoenix débarquer au Valorant Champions. Si aucun rework n’est sorti aujourd’hui, les derniers buffs de l’Agent (patch 5.01) le rendent plutôt intéressant à jouer ; or durant le Masters, les joueurs n’étaient pas encore sur cette mise-à-jour.


Les évolutions les plus marquantes

La méta du Masters 2 de Copenhague - VCT 2022 - Jett Portrait - Mandatory.gg

Jett a très longtemps dominé la méta et était devenue une Agent indispensable dans la quasi totalité des compositions à haut niveau. Au Valorant Champions, son pick rate avoisinait les 82%. Malgré une baisse lors du Masters de Reykjavik, l’Agent aux kunaïs avait été jouée sur 78 maps au total. Cette fois, l’histoire est bien différente. Avec seulement 23 cartes jouées et un pick rate de 17.4%, Jett atteint son plus bas niveau de sélection en compétition officielle.

A la suite du dernier Masters, les développeurs ont déployé le patch 4.08, dans lequel elle subissait un nerf important. Ce dernier peut expliquer, en partie, pourquoi elle trouve moins d’intérêt auprès des pros. L’autre explication, c’est évidemment la domination de Chamber. Durant les matchs, les pros préfèrent davantage compter sur sa téléportation en cas de nécessité de fuir. Sa portée est plus intéressante, elle n’est pas limitée dans le temps et peut être réutilisée plusieurs fois dans la partie. Par ailleurs, lorsqu’il s’agit de rentrer sur site, les rosters de haut niveau se penchent désormais sur Raze. En plus de pouvoir rentrer rapidement, elle peut occasionner d’importants dégâts. Certes, Jett avait l’avantage de casser des lignes de vue grâce à ses fumigènes ; toutefois, puisque Brimstone, Omen et Viper sont régulièrement intégrés aux compositions, ce problème est résolu. Jett n’est donc plus une nécessité.

La méta du Masters 2 de Copenhague - VCT 2022 - Sova Portrait - Mandatory.gg

La second évolution la plus marquante du Masters 2 de Copenhague est celle de Sova. Tout comme Jett, l’archer a longtemps trôné dans le haut du panier. Aujourd’hui, il perd sa seconde place : son pourcentage de sélection chute drastiquement de 49% à 18,9%. Si des doutes concernant l’avenir de Jett subsistaient, celui de Sova était plutôt prédictible. Le patch 4.08 lui a porté un coup fatal. Non seulement les dégâts de ses flèches ont été réduits, mais en plus son Drone rapace a subi des nerfs conséquents. La diminution de son temps d’utilisation a remis en cause de nombreuses exécutions, puisque les timings ne correspondaient plus. Par ailleurs, l’entrée fracassante de Fade dans la méta ne l’a pas aidé non plus.


Concernant les pourcentages de victoire

L’étude du pourcentage de victoire des Agents est délicate. Il faut prendre en compte que les deux équipes peuvent jouer le même Agent en même temps. De ce fait, le ratio tend donc généralement vers l’équilibre. C’est d’ailleurs le constat qui apparaît au Masters 2 de Copenhague. Toutefois, quelques Agents sortent du lot. On notera notamment que Cypher a permis 100% de victoire aux joueurs qui l’ont choisi. Aussi, Omen et Sova possèdent plus de 60% de victoire. A l’inverse, certains Agents n’apparaissent pas si performants, à l’instar de Yoru et ses 25% de victoire.

En analysant le taux de victoire en Défense/Attaque, on s’aperçoit rapidement qu’il est à l’équilibre pour presque tous les Agents du jeu. Néanmoins, Cypher trouve davantage de succès en Défense, 74.4%, qu’en Attaque, 44.8%. Cette donnée n’est pas vraiment surprenante. Le kit de cet Agent est plus simple d’utilisation, et pertinent, lorsqu’il s’agit de défendre un site, que d’en prendre un d’assaut. C’est le constat inverse pour Néon. En Attaque, son taux de victoire est de 54.4%, pour seulement 37.1% en Défense. Là encore, ces statistiques ne sont pas spécialement surprenantes. Néon est un personnage agressif qui déploie tout son potentiel lorsque l’équipe cherche à prendre possession d’un site. En Défense, elle peut parfois faire la différence, mais plus difficilement.

La suite de cette section traite du pourcentage de victoire par Agent, entre Reykjavik et Copenhague. Nous avons relevé quelques changements importants :

AgentTaux de victoire à CopenhagueNombre de cartes jouéesTaux de victoire à ReykjavikNombre de cartes jouées
Chamber49.5%10162.3%53
Sova60%2549.2%59
Néon36.8%1980%10
Yoru25%450%2
Cypher100 %346.7%15

Il existe deux raisons probables à la baisse du taux de victoire de Chamber. Lors du Masters de Reykjavik, l’Agent faisait ses débuts, les équipes étaient encore en apprentissage vis-à-vis de ce dernier. Les joueurs qui l’utilisaient pouvaient donc encore profiter d’une forme de naïveté autour de l’Agent, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. Depuis la première LAN, les équipes ont largement pris en main Chamber. L’autre raison qui peut expliquer cette baisse du taux de victoire, c’est le nerf qu’a subi l’Agent lors du patch 4.09. Avec une charge de Marque Déposée en moins, les équipes disposaient de moins d’informations, ainsi que d’un sort gênant en moins ; de quoi réduire un peu les performances de l’Agent. Toutefois, on notera que Chamber a été deux fois plus joué qu’au tournoi précédent. Ce point pourrait lui aussi apporter une explication logique à la diminution observée : plus il est joué, plus il y a de possibilités qu’il soit du côté de l’équipe perdante.

En ce qui concerne Sova, on peut facilement imaginer que les équipes se sont moins entraînées avec l’Agent, suite au nerf qu’il a subi. Par conséquent, celles qui ont fait le choix de le maintenir dans leur composition ont profité d’un léger avantage, qui leur a permis de remporter des parties. Néanmoins, cette explication est à prendre avec des pincettes. En effet, si davantage de joueurs avaient sélectionné Sova sur ce Masters, il est possible que les pourcentages entre les deux LAN soient finalement similaires.

Lors du précédent Masters, Néon était encore un personnage récent dans Valorant. Il est possible que le fort taux de victoire à Reykjavik était lié à un manque de données sur la façon d’employer Néon en compétition. Maintenant que les équipes ont eu l’occasion de la voir à l’œuvre, elles ont probablement compris comment mieux la contrer, et donc limiter son impact positif dans les parties.

Pour ce qui est de Yoru et Cypher, il est préférable de ne pas tirer de conclusion hâtive. Dans les deux cas, les Agents n’ont pas été joués sur un nombre de maps suffisamment conséquent à Copenhague, pour qu’il puisse y avoir une analyse pertinente.


A propos des cartes de la méta actuelle

Il n’y a pas que la sélection des Agents qui a évolué au cours de ce Masters, le choix des cartes présente lui aussi quelques changements. Les équipes se sont affrontées sur un total de 66 cartes. Avec 13 apparitions chacune, ce sont Fracture et Bind qui ont été privilégiées. Ces deux cartes étaient pourtant parmi celles les moins choisies lors de la dernière compétition (8 et 6 sélections respectivement). Ascent perd donc sa première place, mais reste dans les cartes favorites, puisqu’elle a été sélectionnée à 11 reprises (contre 12 auparavant), de même que Haven. Breeze ne trouve toujours pas de réel succès auprès des équipes professionnelles, puisqu’elle n’a été jouée que 5 fois durant tout le Masters de Copenhague. Le petit recul de Split, 7 apparitions contre 10 au dernier tournoi, peut potentiellement s’expliquer par l’annonce de son retrait du map-pool. Les équipes ont possiblement choisi de se concentrer sur des cartes qui restent dans la compétition, afin de les préparer davantage pour le Valorant Champions et les LCQ. La carte qui perd totalement l’intérêt des équipes pros, c’est Icebox. Avec seulement 6 sélections, elle est apparue deux fois moins qu’à Reykjavik.

Si on s’intéresse au pourcentage de victoires sur les différentes cartes, on constate qu’il est globalement similaire, et à l’équilibre. Seule Split se démarque un petit peu, puisque la Défense semble être plus intéressante que l’Attaque : 56.29% de victoires contre 43.71%. C’était d’ailleurs déjà le cas à Reykjavik.

Fracture

Le changement notable entre les deux compétitions apparaît sur Fracture. Durant la première LAN de l’année, les attaquants remportaient davantage de rounds que les défenseurs, avec 60.27% de victoire contre 39.73%. Aujourd’hui, cette tendance s’est réduite : le pourcentage de victoire de l’Attaque est tombé à 55.06%, et celui de la Défense s’est rehaussé pour atteindre 44.94%. Cette variation peut potentiellement s’expliquer par une meilleure implémentation de Chamber dans les compositions, qui est redoutable sur cette carte.


La prochaine étape du Valorant Champions Tour 2022 sera la dernière : il s’agit simplement du Valorant Champions. Retrouvez toutes les informations utiles concernant cet ultime tournoi via le lien suivant.

Toutes les infos du VCT 2022

Toute l’Actu du VCT 2022

fr_FRFR