Valorant

VCT Game Changers : un circuit pour les genres sous-représentés

Riot Games va très prochainement lancer un nouveau circuit compétitif : le VCT Game Changers. Il s’agit d’un programme ayant pour but de valoriser la diversité et de mettre en avant les femmes, ainsi que les autres genres marginalisés par la communauté.

C’est Anna Donlon, la productrice exécutive de Valorant, qui annonce ce nouveau programme dans une vidéo sur le site officiel.

Dans un premier temps, le VCT Game Changers va se découper en deux initiatives : le VCT Game Changers Series et la VCT Game Changers Academy.


VCT Game Changers Series

Il s’agit d’une série de tournois esport de haut niveau, qui se seront organisés tout autour du monde. Le dispositif devrait ressembler à ce que l’on a connu avec le Valorant First Strike. On peut donc s’attendre à des tournois réguliers, mais aux formats différents. Les modalités de participations ne sont pas encore connues. Le premier tournoi devrait avoir lieu en Amérique du Nord à la fin du mois de mars.

VCT Game Changers Academy

Ce programme vise à mettre en avant les joueuses de Valorant au niveau semi-professionnel. Ils seront organisés par Galorants, une communauté de joueuses de Valorant. Galorants dispose d’un Discord très actif, réservées aux femmes, où les joueuses peuvent se retrouver pour jouer ensemble, monter des équipes ou pour participer à des activités d’apprentissage.


Le but de ce programme est de faire évoluer les mentalités d’une grande partie de la communauté en valorisant le talent des joueuses de Valorant. Il ne s’agit pas d’une solution miracle, mais d’une étape nécessaire à la disparition des discriminations liées au genre.

C’est un fait qu’il faut accepter : une frange non négligeable de la communauté de Valorant est particulièrement toxique. Cette toxicité se manifeste généralement par des insultes à caractère misogynes. Malheureusement, les femmes sont beaucoup plus susceptibles d’être les cibles de ces comportements déplacés.

Le simple fait d’être identifié comme une femme dans la plupart des jeux en ligne, dont Valorant, pousse des joueurs masculins à questionner leur légitimité, à en faire les bouc-émissaires, voire à les harceler même en dehors des parties. C’est un phénomène que de plus en plus d’études corroborent, sur différents jeux.

Aucune femme n’est à l’abri de ce phénomène, quelque soit leur niveau ou leur profile. On peut parler du cas de Pokimane, comme de beaucoup d’autres streameuses, qui subissent régulièrement des remarques misogynes.

Mais l’exemple le plus parlant est probablement celui… des employées de Riot Games elles même. Anna Donlon et Evergreen Lily, qui sont tout de même des créatrices du jeu, ne peuvent même pas en profiter sans recevoir des insultes.

Dès le lancement de Valorant, Anna Donlon et les équipes de Valorant ont été très vocaux quant à ces problèmes. Une partie de leur équipe a été dédiée au développement de solutions à long terme.

Riot Games est passé à la vitesse supérieure, depuis le début de l’année, dans une sorte de plan d’assainissement de Valorant. Les tricheurs et joueurs AFK sont les premiers qui ont été visés, mais les mesures contre les incivilités seront déployées à partir du patch 2.04.

Encore une fois, ce ne sont pas les VCT Game Changers qui résoudront tous les problèmes du jour au lendemain. Mais ces étapes permettent dans un premier temps de créer des espaces plus sûrs, où ces joueuses peuvent s’affirmer et prendre confiance en elles, tout en démontrant aux autres qu’elles ont tout autant de talent.