Valorant

Sector One se retire de l’esport

La structure belge, Sector One, vient d’annoncer l’arrêt complet de ses activités esportives régionales et internationales, après plus de 9 ans d’existence. Cette décision fait suite à des difficultés financières qu’a rencontrées l’organisation en 2022.


Sector One a été créée par un groupe d’amis en 2014. Si la structure était focalisée sur League of Legends à la base, elle s’est rapidement étendue à d’autres jeux, notamment Valorant. En quelques années, elle s’est hissée parmi les organisations esportives les plus influentes du Benelux.

Après un peu plus de 9 ans, les dirigeants viennent d’annoncer l’arrêt de leurs activités esportives à tous les niveaux, et ce, pour une durée indéterminée. Dans leur communiqué, ils expliquent avoir rencontré des difficultés à maintenir les standards qu’ils avaient mis en place jusqu’ici, notamment en raison de problèmes financiers.

Depuis l’an passé, Sector One disposait d’une équipe Valorant dans le circuit français. La structure a même obtenu le titre de Champion de France au terme du premier Split, en battant la Team BDS. Cependant, le reste de l’année a été plus complexe. Avec son nouveau roster, l’organisation termine à la 8ème place au Split 2. Durant l’off-season, elle ne parvient pas non plus à atteindre le haut des classements que ce soit à la Lyon E-Sport ou à la Coupe de France.

Sector One est tout de même revenue dans la compétition française en 2023, avec une autre équipe encore. Néanmoins, elle a entamé ces Challengers France par trois défaites, contre Valiant, SBG et Mandatory. Malgré cette annonce, le roster poursuivra le Split 1, comme cela a été précisé par la Ligue.

Les joueurs continueront d’évoluer dans la compétition sous le nom BLX UTD. Ils conserveront également leur place pour le second Split. Par ailleurs, la ligue accompagnera l’équipe dans sa recherche d’une nouvelle structure.


Nous les retrouverons ce soir, puisqu’ils affronteront les Joblife à partir de 20h.

fr_FRFR