Valorant

Riot Games dévoile les pays participant au Spike Nations #4

Le Spike Nations, évènement caritatif fort de l’intersaison Valorant dans la région EMEA, revient pour une quatrième édition. Ce weekend, Riot Games a révélé les différents pays qui prendront part au tournoi. Si le concept global de la compétition reste identique à ce que nous avons déjà vu par le passé, quelques changements apparaissent.


Le Spike Nations est l’un des premiers gros tournois Valorant dans la région EMEA, puisque la toute première édition remonte à novembre 2020. Au cours de cet évènement, différentes équipes – composées de joueurs pros et de créateurs de contenu – s’affrontent lors de showmatches. Ici, il n’est pas question de déterminer quelle nation est la meilleure de la région, l’enjeu est tout autre. Plus qu’une véritable compétition, le Spike Nations est un rendez-vous caritatif.

Cette quatrième et nouvelle édition est marquée par quelques changements, à commencer par le fait qu’elle ne réunira que six nations, contre une dizaine a minima lors des trois dernières éditions. Seront ainsi présentes la France, l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne, l’Angleterre et la Turquie. Sur Twitter, de nombreux joueurs et autres personnalités de la scène Valorant s’étonnent d’ailleurs de l’absence de la Suède, du Portugal ou bien du Bénélux, nation Championne en titre.

Le calendrier dense de l’intersaison pourrait en être la cause. Il est par exemple possible que les joueurs suédois aient préféré se concentrer sur le Stryda Valorant Nordic Clash et que les pros du Portugal aient souhaité se focaliser sur le Challengers Portugal: Drift, qui ont lieu à la même période que le Spike Nations. Il n’est pas non plus improbable, au contraire, que Riot Games ait choisi de créer ces évènements spécifiques à certaines régions/nations pour leur donner davantage de lumière, plutôt que de les inclure dans un tournoi « plus global ».

L’autre gros changement réside dans le fait que Blast, l’organisateur initial du tournoi, n’est plus en charge du Spike Nations, remplacé par GGTech Entertainment. Cette nouvelle est pour le moins étonnante lorsque l’on sait que l’an dernier, Leo Matlock, DE du développement chez BLAST, affirmait que le groupe comptait bien « renforcer sa relation à long terme avec Riot Games ».

Il se pourrait simplement que Riot ait fait appel aux services de GGTech Entertainment pour des raisons pratiques, puisque la firme est basée en Espagne. Or, contrairement aux années précédentes, la phase finale sera jouée en physique, lors de la Gamergy, qui se déroule à Madrid, du 15 au 17 décembre.

A l’heure actuelle, l’identité des participants reste encore inconnue, néanmoins nous devrions rapidement savoir qui représentera la France, sachant que la première phase du tournoi débute ce jeudi 26 octobre. Vous pouvez d’ailleurs suivre les rencontres sur la chaîne Twitch de Valorant EMEA.

fr_FRFR