Valorant

Le Making-of de Breeze

Le patch 2.08 est désormais déployé et Breeze est disponible ! Des membres de l’équipe créative de Valorant se sont exprimés dans le Washington Post sur le processus de création de cette nouvelle map. Quels sont les coulisses du développement de Breeze ?


Le greyboxing : les fondations de Breeze

Les maps de FPS comme Valorant sont habituellement très soignées et comportent de nombreux détails que les joueurs avisés pourront exploiter. Breeze, la première map développée entièrement après la sortie du jeu, n’échappe pas à la règle. Cette dernière a été conçue dès le départ via des modèles 3D rudimentaires (ce qu’on appelle le greyboxing) au lieu des schémas papiers parfois préférés par d’autres concepteurs. Cette manière de travailler permet de se rendre compte dès le début des bruits de pas sur la map et de décider de la perméabilité de certains objets du décors. Ainsi, un maximum d’éléments peuvent être testés et ajoutés tôt lors du développement, en plus des espaces et des lignes de vue.

Durant cette phase de greyboxing, Breeze a subi moulte modifications avant de devenir ce qu’elle est aujourd’hui. Initialement, elle était encore plus ouverte, avec des couloirs et des goulots d’étranglement plus longs et larges. Les défenseurs étaient avantagés de part la position des barrières de pré-round. Ces dernières ont finalement été reculées et celle des attaquants avancées, afin d’équilibrer les deux parties. Une des difficultés a aussi été de trouver un compromis entre l’expérience de jeu en solo queue et en équipe. En effet, Breeze était initialement moins agréable à jouer pour des personnes ne collaborant pas ensemble. Salvatore Garozzo, lead game designer chez Riot Games, nous apprend ainsi que la mid lane était d’abord plus complexe, rendant la marge d’erreur très fine et la coordination très difficile.

Garozzo explique également que Breeze est une map expérimentale pour Riot Games. Elle servira à mieux cerner jusqu’où il est possible d’aller, notamment en termes de grands espaces et de lignes de vues. L’équipe de Valorant souhaite peut-être à terme créer des maps plus ouvertes avec moins de couloirs comme sur Bind par exemple.

De la neige d’Icebox aux plages ensoleillées de Breeze

Après avoir conceptualisé les espaces et les lieux d’affrontements via le greyboxing, il fallait déterminer l’ambiance de la carte. Dans quelle sorte de lieu les joueurs allaient-ils s’affronter ?

Les artistes avaient apparemment envie de changer d’air et de passer des vacances au soleil. Breeze représente ainsi des plages ensoleillées, contrairement à sa grande sœur, Icebox. Ce thème a été choisi après la phase de greyboxing. Cette méthode a permis aux artistes de laisser libre court à leur créativité à partir de formes simplistes, à l’inverse d’Icebox qui était dès le départ conditionnées à ses conteneurs empilés. Ils pouvaient ainsi développer au maximum le thème choisi, sans se soucier dans un premier temps des contraintes techniques et de la lisibilité. Après quelques aller-retour entre artistes et game designers pour peaufiner les détails en termes de gameplay, Breeze pouvait enfin prendre vie. Adieu les nuances de gris et place aux textures colorées. Le lore peut désormais entrer en jeu.

Le lore de Breeze

Comme l’a précédemment dit David Nottingham, le directeur de création de Valorant, les maps sont des éléments clés du lore du FPS de Riot et Breeze ne fait pas exception. Lors de son entretien, Nottingham a déclaré ne pas vouloir trop en dévoiler sur l’histoire de Breeze, afin de laisser les curieux creuser et découvrir cela par eux-mêmes. Cependant, il nous interroge sur certains éléments de la map. “Breeze se déroule sur une île, et c’est une île qui a une histoire. […] Par exemple, il y a un manoir au loin. Qui a vécu dans ce manoir ?” nous dit-il. Ce bâtiment, non atteignable normalement, réserve donc une partie du lore de Valorant.

Nottingham indique également qu’ils ne pensent pas une map comme à un élément statique et figé dans le temps. Même après leur sortie, les maps de Valorant devraient donc nous réserver de nouveaux éléments du lore ou en lien avec l’actualité. Cela permet d’éviter un sentiment de lassitude vis à vis d’une map.


La création de Breeze a donc été différente de celles des autres maps. Sa méthode de conception et son résultat final sont une vitrine de ce que le FPS de Riot sera à l’avenir. Il reste à voir si la map sera bien accueillie par les joueurs, et ce qu’elle nous réserve sur le lore de Valorant.