Age of Empires 4 Mandatory Monster Hunter Rise Notre équipe Trackmania Asset 2 Twitch Game Valorant Vampire Survivors ZLAN
Valorant

La lutte contre la toxicité en jeu

A la fin de l’année dernière, les développeurs de Riot Games avaient pris du temps pour nous faire part de leur volonté de combattre fermement les AFK. Dans un nouvel article paru récemment, ils nous font désormais comprendre que leur lutte concerne également la toxicité des joueurs dans le jeu, que ce soit à l’oral ou bien à l’écrit.

Comment combattre la toxicité dans Valorant ?

Dans beaucoup de jeux en ligne, la toxicité des joueurs est quelque chose de bien connu et de très pénible pour beaucoup de personnes. Valorant ne fait pas exception et a également son lot de rageux. C’est une chose dont les développeurs du jeu ont bien conscience et qu’ils espèrent pouvoir combattre efficacement sur les mois à venir.

Jusqu’à présent, ils se sont concentrés sur les signalements envoyés par les joueurs et ont créé un score de communication. Cela signifie qu’une personne très toxique et souvent signalée aura un mauvais score et sera ainsi plus sévèrement punie. De même, un joueur utilisant un langage non conforme aux règles de Valorant se verra lourdement sanctionné.

Récemment, vous avez pu voir qu’une liste de mots masqués a été mise en place dans le jeu. Le principe est simple : vous pouvez ajouter à cette liste tous les mots que vous ne souhaitez pas voir au cours de vos parties. Les développeurs invitent d’ailleurs fortement sa communauté à l’utiliser, car les mots présents dans ces listes seront repris pour améliorer la détection automatique du jeu.

Les résultats obtenus

Afin de limiter les mauvais comportements dans une partie, les développeurs ont décidé de mettre en place ce qu’ils appellent des coupures de micro. Un joueur qui se montre toxique, verbalement ou textuellement, peut se retrouver privé de chat vocal et écrit. C’est la sanction la plus appliquée, puisque rien que sur le mois de janvier elle a concerné 411 300 joueurs.

Restrictions de communication 2021

Pour la toxicité écrite, cette sanction s’applique dès qu’un joueur écrit un mot considéré comme abusif par les équipes du jeu. En ce qui concerne la toxicité orale, elle est sanctionnée si un joueur est signalé à plusieurs reprises par différentes personnes et dans plusieurs parties. Ce système n’est pas parfait, mais Riot Games a assuré qu’ils travaillaient actuellement à son amélioration.

Au-delà de ces restrictions, des sanctions plus lourdes peuvent être appliquées et notamment le bannissement temporaire, allant de quelques jours à un an. Cette période est déterminée en fonction de la gravité de la faute, mais également en fonction de la répétition des mauvais comportements. Un joueur ayant déjà été sanctionné et qui récidive subira une peine plus lourde que la fois précédente, et ainsi de suite. Au mois de janvier, cette sanction a d’ailleurs concerné 41 170 joueurs.

Bannissements du jeu en 2021

Suite au partage de ces données, les équipes du jeu ont tenu à préciser que la toxicité n’avait pas particulièrement diminué sur le jeu malgré les actions mises en place. Ainsi, elles comptent bien travailler encore plus dur en 2022 pour trouver de nouvelles solutions et faire en sorte que Valorant devienne un endroit sain et plaisant pour tout le monde.

Les changements annoncés

Au cours de l’année qui vient, les développeurs souhaitent augmenter la sévérité des pénalités mais également leur progression, afin de pouvoir traiter plus rapidement les mauvais comportements qui leur sont rapportés. De plus, à l’heure actuelle, une personne toxique à l’écrit n’est sanctionnée qu’à la fin d’une partie. Les équipes de Valorant sont actuellement en train de réfléchir à un moyen pour que la sanction soit appliquée dès que le mot est écrit dans le chat.

Aucune solution n’a encore été trouvée pour modérer rapidement les communications vocales. Cependant, la volonté des développeurs serait de ne plus avoir besoin de compter sur les nombreux signalements des joueurs pour pouvoir sanctionner quelqu’un. Sachez néanmoins que l’an passé, Riot a modifié sa Politique de confidentialité et ses Conditions d’utilisation dans l’objectif de pouvoir enregistrer et écouter les communications vocales entre les joueurs, dans le cas où l’un d’entre eux serait signalé au cours d’une partie. Ce système n’est encore actuellement qu’en phase de test et la bêta sera déployée en Amérique du Nord au cours de l’année. Une fois qu’il sera suffisamment opérationnel, il sera appliqué au monde entier.

Finalement, Riot Games invite fortement sa communauté à utiliser les systèmes déjà présents dans le jeu, en attendant que de nouvelles solutions de sanction voient le jour. Utilisez la liste de mots masqués, les signalements, et contribuez à faire de Valorant un jeu meilleur.

fr_FRFR