Age of Empires 4 Mandatory Monster Hunter Rise Notre équipe Trackmania Asset 2 Twitch Game Valorant Vampire Survivors ZLAN
ZLAN

Le mode Dropshot dans Rocket League

Dans Rocket League, vous jouez une partie de football avec des voitures, en tout cas dans le mode Standard. Plusieurs modes dits « extra » ont été intégrés au jeu de base depuis sa création. Parmi les différentes variantes, vous trouvez le mode Dropshot. Découvrez dans notre guide tout ce qu’il y a à savoir sur ces matchs déjantés et intenses !


Qu’est-ce que le mode Dropshot ?

Le mode Dropshot est la variante la plus éloignée du mode Standard. C’est un véritable jeu à part entière au sein de Rocket League. Vous évoluez dans une arène hexagonale aux aires de TRON, la map Core 707.

La carte du mode dropshot est unique, il s'agit de la carte Core 707.

La carte est divisée en deux parties : chaque équipe dispose de son côté, composé de plusieurs dalles. Il n’y a pas de buts sur la carte. Votre objectif est simple : détruire les dalles du sol adverse pour former des trous. C’est par ces ouvertures que vous pouvez marquer des points. C’est un mode particulièrement aérien, qui vous demandera d’utiliser votre boost correctement. D’ailleurs, il n’y a pas de balise de boost sur la carte, ce dernier se recharge tout seul.


Comment fonctionnent les dalles ?

Vous l’avez compris, pour gagner des points, il va falloir le mériter en détruisant des dalles. Les dalles fonctionnent toutes de la même manière et disposent de 3 états :

  • neutre : la dalle est dans son état initial, sans coloration particulière,
  • activée : la dalle est illuminée,
  • détruite : la dalle a disparu et laisse place à du vide. Les voitures ne peuvent pas tomber dedans, mais la balle oui. Dès lors que la balle traverse entièrement la protection, l’équipe marque un point.

Lorsque votre équipe obtient un point, toutes les dalles adverses seront restaurées ; votre côté du terrain reste dans le même état, ce qui complique la partie à mesure que le temps passe.

Initialement, les dalles sont neutres.
Dalle neutre
Lorsqu'elles sont touchées par une balle chargée, les dalles s'activent et s'illuminent.
Dalle activée
Après deux touches par une balle chargée, les dalles disparaissent. Le vide, créé par cette disparition, permet de marquer un but.
Dalle détruite

Pour faire passer les dalles d’un état à l’autre, votre équipe doit utiliser la balle, un peu à la manière de l’illustre jeu « Briques ». En effet, lorsque la balle touche une première fois une dalle, elle s’active. Pour cela, il faut évidemment que la balle soit de la couleur de l’équipe adverse. Pour détruire des dalles chez les oranges, l’équipe bleue doit avoir touché la balle en dernier.

Si la balle touche à nouveau cette dalle, elle disparait. Il y a néanmoins quelques subtilités à prendre en compte : la balle dispose, elle aussi, de plusieurs états. Il faut bien les comprendre pour être performant en Dropshot.


Un ballon un peu spécial

Outre votre propre skill, votre arme principale dans le mode Dropshot, c’est la balle elle-même. Elle permet d’activer et détruire les dalles, afin de créer des opportunités de but. Le ballon présente 4 formes visuellement distinctes :

  • neutre : lorsque personne ne l’a encore touché. C’est un ballon tout ce qu’il y a de plus classique.
  • colorée : orange ou bleue. La couleur dépend de la dernière touche. Si ce sont les oranges, la balle est orange et inversement. La couleur change à chaque touche, et vous devez bien y prêter attention. A ce stade, vous pouvez activer/détruire une seule dalle.
  • colorée et transparente : le ballon a une toute autre forme. Il ressemble a une sphère d’énergie, colorée, selon la dernière touche. Dans cet état, la balle peut activer/détruire jusqu’à 7 dalles en même temps. Les dommages se font en cercle : la dalle touchée par la balle et les dalles adjacentes.
Lorsque la balle est transparente, elle peut infliger jusqu'à 7 dalles de dégâts.
  • colorée et transparente avec des éclairs : C’est l’état d’énergie maximum. Elle se différencie de la forme précédente par la présence d’éclairs. Vous pouvez endommager jusqu’à 19 dalles simultanément.

La balle passe d’un état à l’autre, à mesure que les joueurs des deux équipes la touche. Par exemple, pour passer au stade « transparente », la balle doit cumuler au moins 2 touches. Lorsque la balle a déchargé son énergie, en endommageant une ou plusieurs cases, elle redevient neutre.

Lorsqu'une équipe touche la balle, les lumières de la balle se colorent.
Balle colorée
Lorsqu'elle accumule des touches, la balle devient transparente. Elle possède plus d'énergie, pour faire plus de dégâts.
Balle colorée et transparente
Avec un maximum de touche, la balle s'entoure d'éclairs. Elle peut infliger des dégâts colossaux sur la carte.
Balle colorée et transparente avec éclairs

Pour marquer, la balle peut être dans n’importe quel état, et quelque soit sa couleur. Alors pensez bien à défendre votre côté.


Comment s’entrainer ?

Le mode Dropshot nécessite d’être particulièrement à l’aise avec les aerials, autrement dit les manœuvres en l’air. Si vous êtes un joueur régulier de Rocket League, vous devriez déjà connaître les bases, mais si vous débutez, cela peut vous sembler irréalisable.

Pour devenir bon et maitriser sa voiture dans les airs, il faut de l’entraînement. Pour dégrossir les bases, tournez-vous vers les entraînements « Aériens » : Recrue, Pro, All-Star. Si vous parvenez à effectuer chaque tir, vous serez dans la bonne voie.

Puisque la carte est particulière, il faut que vous appreniez à gérer les rebonds sur les murs et à vous déplacer dans l’arène. Pour ce faire, lancez-vous en jeu libre et sélectionner Core 707. Ce sera aussi l’occasion de mieux comprendre comment les dalles sont endommagées.

Lorsque vous serez à l’aise, passez en partie personnalisée avec des bots. Vous pouvez d’ailleurs faire une ou deux parties pour vous échauffer à chaque fois que vous voulez jouer en Dropshot classé.


Tips pour mieux jouer en Dropshot

Maintenant que vous connaissez en détails le fonctionnement de ce mode particulier, nous vous proposons quelques conseils pour vous améliorer :

  • Là où en Standard, vous auriez envie de lancer la balle en l’air, en Dropshot vous devez chercher à viser le sol.
  • Multipliez les touches de balle. Plus la balle accumule d’énergie, plus elle fera de dégâts sur le terrain adverse.
  • Ne « courez » pas après le ballon sans arrêt. Il faut savoir analyser les actions de vos alliés pour en tirer profit. Une passe bien réceptionnée peut être plus impactante qu’un tir aléatoire pour dire que vous avez touché la balle.
  • Jouez en équipe ! Si vous en avez la possibilité, formez un trio régulier et utilisez un vocal.
  • Détruire vos adversaires est acceptable et même fortement conseillé, c’est la meilleure solution pour les gêner et obtenir le champ libre.
  • Votre équipe doit toujours garder un joueur dans votre camp, ou au moins à la limite entre les deux parties du terrain. Vous n’êtes pas à l’abri d’un mauvais rebond ; s’il n’y a personne pour défendre, c’est un point assuré pour l’autre équipe.

Les bénéfices pour le mode Standard

Si vous êtes un joueur régulier ou bien un novice du mode normal de Rocket League, vous pourriez bien profiter du mode Dropshot. Ce dernier est parfait pour progresser au niveau des aerials, ainsi que pour apprendre à anticiper les rebonds sur les murs. Attention toutefois, si vous jouez trop longtemps dans ce mode, vous pourriez rouiller vos mécaniques de jeu en Standard.


Vous voilà désormais prêt pour devenir un maître du mode Dropshot, en tout cas sur le papier. Il n’y a pas de secret, vous devez vous entraîner encore et encore. Même si les premières parties peuvent être frustrantes, vous serez rapidement récompensé si vous percevrez. Pour en apprendre plus sur les autres modes extras disponibles dans Rocket League, référez-vous à nos guides.


fr_FRFR