Age of Empires 4 Mandatory Monster Hunter Rise Notre équipe Trackmania Asset 2 Twitch Game Valorant Vampire Survivors ZLAN
Notre équipe

ZeratoR et Meteora nous parlent de la création de l’équipe Mandatory

C’est officiel, après 2 ans à traiter de l’actualité Valorant, Mandatory se lance de plain-pied dans l’esport et monte sa propre équipe ! Adrien « ZeratoR » Nougaret et Nicolas « Meteora » Di Martino, les deux personnes à la tête de ce projet fou, nous expliquent les origines de sa création, comment ils ont choisi les joueurs et les ambitions qu’ils ont pour leur toute première équipe.


Mandatory : Pourquoi avoir lancé une équipe esport sur Valorant ? C’est une idée qui vous trottait dans la tête depuis longtemps ?

Zerator : En fait ça fait assez longtemps qu’on veut monter une équipe sur Valorant. Presque depuis que le jeu est sorti. Mais on l’a pas fait la première année car il a fallu que le jeu et les joueurs trouvent leurs marques. Avec l’arrivée des différentes ligues (VRL, VCT, Game changers…) le jeu prend une tournure professionnelle et les étoiles se sont un peu alignées pour qu’on trouve tout ce qui était nécessaire : joueurs, moyens financiers, sponsors, et staff.

Meteora : C’est un rêve depuis mes premiers pas dans l’esport, à l’époque des premières LAN CS à l’ancienne ! Lorsque on a lancé ZQSD Productions il y a 5 ans, on a tout de suite parlé d’un club esport. Même si le jeu nous plait beaucoup, le faire sur League of Legends n’était pas une option car nous sommes trop impliqués dans l’organisation des compétitions. Nous avons donc patiemment attendu un jeu qui nous inspire mais aussi d’avoir les moyens de lancer ce club.

Quand Valorant s’est présenté, on n’a pas hésité une seule seconde. Après des milliers d’heures sur Counter-Strike, Valorant m’a emballé dès les premières minutes de jeu et il présente aussi l’avantage d’être dans l’écosystème très pro de Riot. Le jeu plaisait aussi beaucoup à ZeratoR et l’idée de lancer une équipe le tentait depuis longtemps. On a foncé. Avec Z Agency, notre structure commune, on a lancé le site Mandatory.gg dès la version beta du jeu. Le but était de déjà mettre un pied dans l’univers Valorant en attendant qu’une ligue pointe le bout de son nez. Le circuit compétitif était trop léger l’an dernier pour créer un club stable, mais avec l’apparition de la VRL en 2022 on s’est dit que c’était le moment que l’on attendait.

Zerator : Personnellement je regarde peu d’esport mais j’en fais depuis tout petit. J’ai commencé à faire des LANS sur CS dans les années 2000/2005 et j’ai continué d’en faire avec le streaming, que ce soit sur LoL, Trackmania ou même Fortnite (si, si !). Donc réussir à accompagner des gens qui se lancent là dedans, ça me trotte depuis un bon petit bout de temps. Par contre, pour moi c’est nécessaire de le faire sur un jeu que je connais bien et qui a du sens. J’avais commencé à le faire très légèrement sur Trackmania avec CarlJR et Bren car je connaissais très bien le jeu, la scène et les joueurs. Là c’est un peu pareil avec Valorant.

Mandatory : Quel est votre rôle dans l’équipe Mandatory ?

Meteora : Je suis président du club. Mon travail avec ZeratoR ces derniers mois a été de donner vie à un club qui devait absolument nous ressembler et être en accord avec notre vision des choses. Nous voulions un club très sérieux mais qui ne se prend pas au sérieux, un peu à l’image des events que nous faisons ensemble. Je gère aujourd’hui l’ensemble des aspects du club et m’implique dans chaque détail au niveau sportif, encadrement des joueurs, communication, vidéo, relation avec Riot et la ligue etc. Tout ça très bien entouré des autres fondateurs de Z Agency et d’une équipe de plus de 20 personnes avec qui on s’attèle à rendre cette aventure la plus compétitive, mais aussi la plus plaisante possible !

ZeratoR : De mon côté, je ne fais évidemment pas partie de la gestion quotidienne de l’équipe, mais j’ai participé à la fondation et aux bases. On a commencé à discuter ensemble au tout début avec Nicolas de ce qu’on voulait faire et on s’est rapidement mis d’accord. Ensuite, pour Mandatory, j’ai servi un peu de lien entre tout le monde, et je vais aussi être le visage (sans être joueur) de l’équipe. Un peu le point de repère pour les gens qui veulent suivre les aventures de l’équipe. Je vais pouvoir commenter les matchs, parler des grosses actus/annonces de l’équipe. Etc.

« Nous avons 5 joueurs avec un excellent potentiel. »

Mandatory : Comment avez-vous choisi vos joueurs ?

ZeratoR : J’ai commencé à en discuter avec Jbzz, HyP, et Nicolas. On voulait absolument avoir HyP pour sa capacité de leader et son mental exceptionnel. C’est quelqu’un de très mature. Et on voulait également Jbzz pour son côté explosif, drôle, mais tout en étant un joueur ultra sérieux et motivé puisqu’il a déjà été pro sur 2 jeux, League of Legends et Fortnite. De plus, avoir le plus grand streameur Valorant de France dans notre équipe est pour moi un atout. Une équipe a besoin d’un visage, et les spectateurs pourront se retrouver sur le stream de Jbzz pour discuter de tout ça. Je suis aussi assez fan de sa personnalité sulfureuse. Je fais partie des gens qui communiquent beaucoup avec les émotions et pour moi, c’est comme ça qu’une équipe doit exister : avec des personnalités fortes et parfois des showmen.

On a conscience qu’il y aura beaucoup de travail pour concilier tout ça avec un bon niveau de jeu, mais on n’est pas pressé, on a du temps devant nous. Pour ce qui concerne CREA^, hoppy, et APO, ce sont des noms qui revenaient beaucoup quand on discutait avec HyP et Jbzz. On a constitué l’équipe tous ensemble. C’est très important pour moi que les joueurs soient impliqués dans le recrutement des autres quand c’est possible, et là ça l’était ! Les 3 joueurs que nous avons fait venir sont tous très bons, expérimentés dans Valorant, et je les ais au moins tous déjà vu dans des compétitions que j’ai pu commenter moi même. J’ai pleine confiance en leur capacité de se coordonner pour détruire tout sur leur passage !

Meteora : ZeratoR est proche de HyP et de Jbzz avec qui nous avons discuté dès le départ. Je connaissais bien HyP en tant que joueur pour l’avoir vu participer à plusieurs tournois Valorant et via son parcours sur Overwatch évidemment. Il a une solide expérience et un sacré mental. Nous avons très rapidement fait le choix de construire l’équipe autour de lui et de le laisser nous proposer des joueurs et un coach. Les noms proposés n’ont vraiment pas fait débat, les premiers contacts ont été très bons et tout est allé très vite avec APO, CREA^, hoppY et menegh. Nous avons 5 joueurs avec un excellent potentiel, un très bon coach et humainement ils sont au top, c’était aussi très important pour nous.

Le cas de Jbzz est particulier du fait de son statut de streameur qui peut interroger. C’est top d’avoir un si grand streameur parmi nous pour mettre un visage sur l’équipe et échanger avec la communauté via ses streams, mais Jbzz est aussi un joueur très talentueux, qui a déjà réussi à être pro sur plusieurs jeux et croyez-moi, sur Valorant, il va en surprendre plus d’un.

Mandatory : Comment les avez-vous convaincus de se lancer dans une nouvelle équipe ?

Meteora : Le rôle fédérateur de HyP et ses qualités de leader ont été très importants car il a déjà joué avec la plupart des autres membres de l’équipe. L’implication sans limite de ZeratoR est aussi très importante évidemment car il va rendre tout ça incroyable avec une grande exposition et des casts décalés. Après je pense que ce qui a séduit les joueurs c’est aussi le projet dans son ensemble avec une bonne ambiance surtout, un gros staff derrière pour les accompagner, les mettre dans les meilleures conditions et les hyper. Il est clair pour tout le monde que le club est là pour longtemps et se laisse le temps de progresser, cette stabilité est importante pour les joueurs.

Avoir aujourd’hui une équipe avec une bonne alchimie, de l’ambition, une excellente ambiance, des joueurs impliqués dans la création du club et le choix de leur mates… c’est tout ce qu’on voulait !

ZeratoR : S’agissant de HyP et Jbzz, je pense que le mix entre bonne ambiance/sérieux les as tout de suite séduit. Personne ne veut d’une équipe qui se prend trop au sérieux, et personne ne veut s’engager dans une équipe qui va se dissoudre en 2 semaines non plus. On a réussi à offrir tout ça, et ils savent qu’en général, je m’engage dans des projets que si j’y crois à fond. Ils savent que j’aime le jeu, on se connait. On a une vision claire sur plusieurs mois/années sur la structure Mandatory. Ca a du aussi jouer en notre faveur pour les convaincre. Pour hoppY, CREA^, APO et menegh ils connaissent tous très bien Jbzz et HyP et ont vu mon implication sur la scène Valorant. Ils savent que j’aime le jeu, que j’en fais depuis longtemps et que je les suivrai quoi qu’il arrive !

« On veut bouleverser certains codes. »

Mandatory : Comptez vous participer à la VRL ou au VCT ?

ZeratoR : Absolument ! Bon, pour être tout à fait honnête, on va tenter les qualifications VCT, mais ce n’est pas notre objectif pour une année 1. Valorant est un jeu jeune, il peut se passer des choses, mais on va surtout se concentrer sur la VRL qui est clairement notre priorité maximale, bien qu’ayant une équipe toute fraîche contre des équipes déjà en place depuis plusieurs mois.

Meteora : Il est bien trop tôt pour nous pour prétendre sérieusement au VCT, nous nous construisons en tant que club et nos joueurs n’ont que quelques entrainements dans les jambes. Les VRL seront un très bon terrain pour nous cette année

Mandatory : Quelles ambitions avez-vous pour cette équipe ?

Meteora : Avant de parler du sportif, l’ambition c’est aussi de créer un club qui nous enflamme, nous, les joueurs et la communauté. On veut bouleverser certains codes, faire les choses à notre façon et amener un maximum de fun dans tout ça, que tout le monde se régale.

Côté compétitif, à long terme nous voulons clairement jouer les premiers rôles. Mais pour l’instant nous arrivons tous ensemble par la petite porte et nous nous laissons le temps de construire et de faire nos preuves. L’idée n’était pas d’empiler des stars pour jouer les rouleaux compresseurs mais plutôt de bâtir quelque chose de solide sur la durée. L’objectif cette année est de bien figurer en VRL, sans pression et de progresser chaque saison. On reste des compétiteurs cela dit, donc quand on lance une game, c’est pour la gagner, toujours.

ZeratoR : L’amener au plus haut, gagner tous les tournois, avoir une image qui peut plaire aux joueurs et aux gens qui vont nous suivre, que tout le monde s’entende bien, que les joueurs s’y plaisent, et enfin que ça tienne sur le long terme ! Bref des objectifs simples (non).


fr_FRFR