Age of Empires 4 Mandatory Mario Strikers Monster Hunter Rise Notre équipe Trackmania Asset 2 Twitch Game Valorant Vampire Survivors ZLAN
Notre équipe

Interview de Menegh et CREA^ – Coachs de l’équipe Mandatory

Thibaut « menegh » Brognard reprend son rôle de coach pour ce second split de la VRL mais il est cette fois-ci accompagné de quelqu’un que l’on connaît tous bien : Charles « CREA^ » Beauvois. Ancien joueur Mandatory, il évoluera désormais en tant que assistant coach. Dans cette interview, ils nous donnent tous les deux leur ressenti pour ce nouveau split.


Les joueurs de Mandatory

Mandatory : Menegh, peux-tu nous dire ce que tu as pensé du premier split en tant que coach ? Es-tu insatisfait ou même frustré du résultat final ?

Menegh : Mes ressentis par rapport aux premier split sont plutôt positifs. Malgré les résultats, on a quand même réussi à concevoir quelque chose, on a pu découvrir aussi les bootcamps, rencontrer des gens de Mandatory en général, les gens qui travaillent aux locaux… On a pu commencer à créer des choses ensemble avec les joueurs qui sont encore là. Finalement, on a qu’un seul changement. Malgré les résultats on a appris, on a construit quelque chose et ça va vraiment nous aider pour ce second split.

Mandatory : Justement tu nous parles des changements, mais pourrais-tu nous parler un peu des joueurs et de l’équipe ? Est-ce que tout s’est passé comme tu t’y attendais ?

Menegh : Je pense que j’étais prêt par rapport aux joueurs. Mon ressenti sur ce split 1, c’est que ça n’a pas vraiment été des surprises. A part pour Jbzz. Jbzz c’était une excellente surprise, ultra positive par rapport à l’investissement qu’il a mis et les risques qu’il a pris. J’ai été impressionné par la façon dont il a géré certaines situations, qui pouvaient être compliquées pour quelqu’un qui n’a jamais été pro sur un jeu comme Valorant. C’était vraiment une très très bonne surprise pour lui. En ce qui concerne les autres joueurs, je connaissais déjà leur potentiel et leurs qualités. C’est un peu moins surprenant de savoir qu’ils étaient très forts.

Mandatory : CREA^, as-tu un avis sur tes anciens coéquipiers maintenant que tu es passé coach ?

CREA^ : Je ne pense pas qu’il y ait de difficulté particulière pour aucun des joueurs en fait. A part évidemment Jbzz, mais c’était plus compliqué pour lui je pense, parce qu’il n’avait jamais été professionnel, donc forcément ce n’était pas facile. 

Maintenant que je suis coach c’est vrai que j’ai un regard qui est un peu différent sur chacun des joueurs et j’arrive à avoir du recul alors qu’avant j’étais plus concentré sur moi-même. Désormais j’arrive à avoir une vision générale de tous les joueurs, des problèmes de chacun, et encore plus des qualités. Ça me donne du recul et ça me permet d’avoir une meilleure analyse qu’avant.

Mandatory : Est-ce que vous pouvez nous parler un peu de Goaster et AKUMAAAAA, les nouveaux joueurs de Mandatory ? Comment s’est passée leur intégration, est-ce qu’ils apportent de nouvelles choses à l’équipe ?

Menegh : Les nouvelles recrues s’intègrent bien. On les a aussi choisies pour ça, parce qu’on connaissait déjà un peu leur tempérament. Moi j’ai déjà pu travailler avec Goaster, je sais comment il est. C’est quelqu’un qui ne montre pas beaucoup d’émotions à l’extérieur, qui est toujours très stable et qui reste toujours le même joueur un peu tout le temps. C’est très dur d’avoir un Goaster en-dessous ou un Goaster au-dessus, il est toujours au même niveau.

Et on a AKUMAAAAA qui a apporté énormément d’aide à Hyp, parce que c’est quelqu’un de très franc, qui dit beaucoup les choses. De plus il a un rôle un peu similaire à celui de Hyp dans le jeu, ce qui va beaucoup aider à faire jouer les autres. On n’a pas eu besoin de faire changer les gens du tout. On savait que ça allait fonctionner comme ça parce qu’on connaît très bien les joueurs qu’on a déjà depuis le split 1 et on connaît aussi déjà un petit peu les nouveaux joueurs qui sont arrivés pour le split 2. Du coup, c’est assez simple à mettre en place et il n’y a vraiment pas beaucoup de changements à faire.

Il n’y a pas vraiment d’ajustement à faire pour créer quelque chose ou une cohésion particulière. On laisse les joueurs être comme ils sont et je pense que c’est le principal, que les joueurs soient libres de faire ce qu’ils veulent, d’être comme ils sont et de ne surtout pas les changer. Qu’ils soient les plus libres possible en somme.


Interview de menegh, coach de l'équipe Mandatory

La cohésion d’équipe

Mandatory : C’est déjà le troisième bootcamp que vous faites tous ensemble. Qu’est-ce que ça vous apporte au quotidien de vous retrouver assez régulièrement ?

CREA^ : L’avantage des bootcamps c’est que tu crées des liens beaucoup plus rapidement, c’est du team-building finalement. La plus grande différence par rapport aux deux premiers du split 1, qui finalement n’en est pas une, c’est qu’on s’envoyait des nerfs à la gueule !

Menegh : On a gardé l’esprit de Jbzz finalement. Ça n’a pas beaucoup changé. L’ambiance est vraiment excellente. Ça a toujours été comme ça, à tous les bootcamps qu’on a fait. Il y a toujours hoppY qui fait le saumon par terre, et c’est probable qu’il le fasse encore bientôt. Peut-être en interview, on espère…

Les bootcamps ça aide énormément. Le fait d’en avoir eu trois en si peu de temps, forcément ça aide beaucoup. Le fait de se voir, de pouvoir échanger directement en face à face, de pouvoir se dire les choses sans avoir à appeler la personne dès qu’on a quelque chose à se dire, ça accélère énormément les choses. Ça permet d’avancer beaucoup plus vite dans la préparation et de pouvoir parler aux joueurs. C’est ultra important. Et par rapport à l’ambiance, on a vraiment des zouaves. C’est un peu le bordel des fois, mais c’est marrant, tout le monde s’amuse bien. Je pense que c’est ultra important d’avoir d’avoir ce côté un peu fun, où on se jette des nerfs à la gueule.

CREA^ : Et puis finalement, l’avantage, c’est que certains des joueurs se connaissaient. hoppY et AKUMAAAAA ont déjà joué ensemble,  Goaster et HyP se connaissent très bien aussi. Les liens sont déjà là. Dès le premier jour, je n’ai vu aucune différence dans la cohésion, c’était incroyable.

Menegh : C’est vrai qu’il n’y a pas eu de temps d’adaptation. C’était clair, on s’était déjà tous vus, on se connaissait déjà très bien. Moi j’ai bossé six mois avec Goaster avant, HyP et APO aussi, du coup c’était très simple de créer cette cohésion. 

Le bootcamp aide aussi surtout à avoir aussi beaucoup d’heures de jeu. C’est beaucoup plus facile en termes d’organisation pour jouer ensemble. C’est très simple, on est ici tout le temps et du coup on peut jouer tout le temps. Ça aide énormément. Il y a effectivement beaucoup de fatigue lors d’un bootcamp, mais ça fait aussi partie du jeu. C’est une fatigue qui est ultra-saine, parce que ça n’est pas du tout une fatigue mentale, mais plus physique. Le fait de beaucoup jouer nous permet vraiment d’être forts rapidement.

Mandatory : Parlons un peu de vos entraînements. Est-ce que tout se passe comme prévu ?

CREA^ : Je dirais que pour le début d’une équipe, en aussi peu de temps, on est déjà à un bon niveau. Quand tu as une nouvelle équipe, tu t’attends à avoir un niveau qui est assez moyen, il y a beaucoup d’ajustements à faire au niveau de la communication, au niveau des rôles, au niveau de la façon dont les joueurs veulent jouer. Là, il y a une telle cohésion avec les joueurs que l’on a recruté et la manière dont on a construit l’équipe, que finalement le niveau de base est déjà assez élevé.

Après c’est à nous de travailler plus pour pousser le niveau toujours plus haut, mais d’avoir déjà ce niveau de base en aussi peu de temps, c’est assez impressionnant.

Menegh : En ce qui concerne les pracs on ne peut jamais vraiment être optimiste. C’est assez dur de jauger, il y a des équipes qui sont plutôt fortes en pracs et qui vont êtres un peu moins fortes en matchs officiels, et inversement. Il y a quand même pas mal de choses qui font qu’on ne peut pas vraiment savoir. Il faut vraiment aller chercher pour savoir si on est vraiment bons ou pas. 

Il y a toujours beaucoup de choses à travailler, à retravailler. On va encore faire des changements. Ça va être encore des questions qu’on va se poser et on va encore devoir débattre sur beaucoup de choses. Je pense que ce qu’il faut qu’on retienne, ce n’est pas forcément les résultats qu’on a actuellement mais plutôt la manière dont on joue directement. C’est vraiment notre manière de jouer qui va guider nos futurs résultats.

CREA^ : Tu as raison. Je pense qu’on a aussi un point qui est positif pour le moment, c’est notre régularité. Même s’il y a des jours durant lesquels les joueurs individuellement sont moins bons, on garde quand même un niveau qui est acceptable. Il n’y a pas de vraie chute vertigineuse ou une journée qui devient complètement désastreuse. Finalement, même lorsqu’on a un jour “moins bien”, ça reste OK. C’est un point vraiment positif je pense.


CREA^ le nouveau coach

Mandatory : Bon maintenant on va parler de quelqu’un qui s’appelle CREA^, je ne sais pas si vous le connaissez ? Qu’est-ce qu’il va pouvoir apporter à l’équipe ?

Menegh : CREA^ c’est un coach qui va vraiment nous apporter au niveau de la stratégie. C’est un point qui manquait pas mal sur le split 1, d’avoir quelqu’un qui puisse prendre le temps de chercher des choses, de toujours être là en analysant ce que fait l’équipe pour trouver le moindre défaut, la moindre erreur. C’est vraiment une aide énorme pour moi en termes de charge de travail.

C’est un ancien joueur et c’est quelqu’un que je connais depuis très longtemps puisqu’on était dans la même équipe sur CS avant d’être sur Valorant. On a aussi commencé la première équipe, HypHypHyp, ensemble sur Valorant. On a bossé chez NiP ensemble aussi. Du coup c’est assez facile de s’entendre sur ce qu’on doit faire, sur comment on doit construire l’équipe tous les deux. 

CREA^ en tant que joueur joueur c’était quelqu’un qui stratégiquement voulait toujours donner de sa personne et c’était quelqu’un qui était extrêmement bon sur ça. Le switch en tant que coach c’est plus un switch en tant que strategy-coach pour lui. Il va vraiment pouvoir créer, donner son avis, apporter toute son aide à HyP et à l’équipe sur tout l’aspect tactique. Ça me permet de rester un peu en retrait et de gérer les joueurs plus sur l’aspect humain.

J’avais très peu de doutes quant au fait qu’il soit dans l’équipe. Ça a été extrêmement simple. C’était oui directement quand on a proposé l’idée d’avoir CREA^ en tant que co-coach. Ça a été approuvé dès qu’on a commencé à discuter et ça a été très simple, très fluide. On sait tous les deux où on veut aller. On a des ambitions similaires et c’est très bien. 

Je pense que c’est une super première expérience de coach pour lui. Il se débrouille déjà super bien. Je pense qu’il y a très peu de choses à redire. C’est très agréable de bosser avec lui et je pense que ça veut dire que des bonnes choses pour l’avenir d’autres joueurs.

Mandatory : Et toi CREA^, comment tu te sens vis-à-vis de ce nouveau rôle ? Ça fait longtemps que tu voulais passer de ce côté-là.

CREA^ : Pour avoir parlé avec des anciens amis, des coachs que j’ai eus et des coachs que je connais, ils m’ont tout de suite prévenu que ce syndrome de l’imposteur c’est quelque chose qui peut être très présent. C’est à dire que t’as l’impression qu’il faut toujours que tu en fasses trop ou que si tu ne diriges pas tout, t’es un imposteur et tu ne sers à rien.

C’est vrai que je l’ai déjà ressenti un petit peu. L’avantage c’est que comme on m’a prévenu, je me dis “ok, ça doit être normal”. Je dirais que j’apprends chaque jour. Le fait de pouvoir bosser avec Menegh c’est incroyable. En tant que première expérience, c’est vraiment ce que je souhaitais. Etre propulsé dans le grand bain et être coach dès le début, ce n’est pas forcément quelque chose que je souhaitais faire. Je trouve que commencer en tant qu’assistant et pouvoir épauler quelqu’un, c’est le meilleur début pour une nouvelle carrière finalement. Je suis super heureux. Tous les jours j’apprends quelque chose grâce à Menegh, mais aussi grâce à l’équipe. Ils sont aussi hyper à l’écoute. J’avais un peu peur de ça, que ma légitimité en tant que coach n’existe pas réellement encore, mais il y a déjà de l’écoute, du respect mutuel, donc c’est vraiment génial.


Interview de CREA^ de l'équipe Mandatory

Appréhender le second split

Mandatory : Comment est-ce que vous envisagez le second split avec cette nouvelle équipe ? Vous êtes plutôt confiants ?

CREA^ : Honnêtement je suis hyper optimiste pour ce second split. Je pense qu’on a des recrues incroyables. L’équipe n’a jamais été aussi forte. La cohésion d’équipe est déjà incroyable alors que ça ne fait que deux ou trois semaines que l’on joue ensemble. Je suis hyper confiant. Je pense que par rapport au premier split, on a déjà déjà des choses en place au niveau des rôles, au niveau de l’expérience des joueurs, au niveau de la cohésion… Je pense que l’on a déjà step-up. Donc maintenant, j’ai hâte que ça commence. Je suis assez emballé. 

Menegh : Je suis d’accord avec CREA^. Le recrutement on l’a fait aussi en fonction de comment on construit l’équipe. Les gens se connaissent déjà. Donc c’est déjà un gros atout pour construire une vraie équipe, une vraie cohésion. Et puis les deux nouveaux joueurs que l’on a recruté ce sont vraiment des machines, ils sont vraiment trop forts.

On a déjà eu des résultats. On sait déjà ce que certains joueurs valent dans l’équipe actuelle, grâce au split 1. Du coup je suis plutôt optimiste par rapport à ce split 2, sur le fait que l’on va montrer encore un meilleur visage que sur le split 1.Tout peut arriver mais pour l’instant, au niveau de la préparation, tout se passe très bien. A nous encore de finir cette préparation et de commencer ce split 2 de la meilleure des manières.

CREA^ : De plus je suis un peu un éternel optimiste, je vois toujours le bon côté. Donc j’ai tendance à dire que ça va être incroyable. Si on garde un minimum de discipline, qu’on arrive à garder notre concentration tout au long du split, et qu’on arrive à garder cette manière de travailler, le split s’annonce très très bien. A nous de faire en sorte qu’il n’y ait pas de relâchement à un moment donné. Le bootcamp nous permet déjà de mettre des bases très solides donc je suis très optimiste pour nous. 

En ce qui concerne la ligue en général, je pense que le niveau va être incroyable. Même si les rosters ne sont pas encore officiels à l’heure où on parle, à mon avis, ça va être le feu.

Menegh : Comme je l’ai déjà dit, on va donner le meilleur de nous-mêmes. Je pense que c’est le plus important et que c’est cela qu’il faut retenir. Donner un résultat maintenant, c’est impossible. Après, si on fait vraiment bien les choses, c’est fort probable que l’on se hisse dans les meilleures places. C’est ce que l’on espère, c’est ce que l’on veut même, être dans les meilleures places de ce split 2.

Mandatory : Pour finir, pensez-vous qu’il y a certaines équipes dont vous allez devoir vous méfier ?

Menegh : On n’a pas vraiment à s’occuper de savoir ce que font les autres équipes. Le principal, c’est d’être focus uniquement sur nous-mêmes. Peu importe le roster, je pense qu’on doit attaquer n’importe quel match avec la même mentalité. L’objectif numéro un c’est de donner le meilleur de nous-mêmes. Si on parvient à le faire, je pense qu’on peut battre toutes les équipes. 

fr_FRFR