T1 se sépare de Food et Crashies

T1 se sépare de Food et Crashies

Le 4 septembre 2020 à 16:03

Les Ignition Series sont terminées pour un temps aux Etats-Unis. Le Pop Flash, le dernier tournoi officiel outre-atlantique, s’est achevé avec la victoire de Sentinels. C’était une compétition intense dont on retiendra également les prouesses de Dignitas et Cloud9. En revanche, une équipe a été si peu performante qu’elle force ses organisateurs à changer ses joueurs : T1.

Annonce officielle sur le Twitter de T1.

La situation de T1 est de plus en plus compliquée sur la scène Valorant. L’équipe a démarré fort, en rivalisant avec TSM et en déclarant vouloir répéter les succès historiques de T1 sur League of Legends, mais sur Valorant. Le but avoué était alors de trouver le nouveau Faker, un joueur star synonyme d’excellence sur Valorant pour tous. Outre de bonnes performances il y a quelques mois, T1 n’a plus brillé depuis un moment. Pire, ils ont perdu au premier tour du Pop Flash. Leur premier match s’est conclu par un 3-13 et un 7-13 contre Immortals.

Depuis quelques semaines, T1 semble dans la tourmente en ce qui concerne ses joueurs. Les défaites successives étaient attribuées à Skadoodle, joueur star de Counter-Strike à qui l’on reprochait de ne savoir jouer que Sage. Skadoodle avait alors été mis sur la touche, le temps qu’il puisse élargir son pool d’Agent, tandis que ses coéquipiers Crashies et Food se moquaient allègrement de lui en privé.

Fenêtre de conversation entre food et crashies
Fenêtre de conversation entre food et crashies apparue lors d’un stream.

Mais le karma n’est pas tendre. Skadoodle étant absent du Pop Flash, difficile de le blâmer pour ces défaites. Il semblerait en revanche que T1 ait jugé que Crashies et Food n’avaient plus leur place au sein de l’équipe. Ils ne font donc plus partie de T1 et sont à la recherche d’une nouvelle équipe.

T1 n’est pas la première équipe à se séparer de ses joueurs suite à des contre-performances. Il y a quelques semaines, 100 Thieves s’est également séparé de 4 de ses joueurs suite à des résultats catastrophique. Ces deux équipes vont donc entrer en concurrence dans la recherche de nouveaux talents.

Des affaires comme celles-ci mettent en revanche en lumière la précarité des joueurs esports sur Valorant. Il n’y a pas de secret : pour avoir sa place, mais surtout pour la conserver, il faut rester au top du top. Alors, y a-t-il eu empressement de la part des structures américaines de monter des équipes ou les joueurs se sont ils relâchés une fois qu’ils avaient leur place ? On ne le saura jamais véritablement.

Ce qui est sûr, c’est que la scène esport de Valorant se cherche encore et que de tels scénarios se répéteront probablement pendant un moment, avant que l’on puisse acquérir une certaine stabilité.