Pro tips

Le point sur les équipes Valorant en Europe

Le 17 août 2020 à 16:38

Tout au long de la semaine dernière se déroulait l’Allied Esport Odyssey. Cette compétition des Ignition Series avait la particularité de réunir les organisations esportives européennes. Pas de mix, pas d’amateurs; uniquement des joueurs pro qui défendent les couleurs d’une organisation. Uniquement les grandes équipes Valorant d’Europe.

La scène européenne se dessine petit à petit et a été particulièrement mouvementée ces dernières semaines. Le recrutement de Fish123 par Team Liquid et la formation de FunPlus Phoenix consolide la liste des joueurs et des équipes sur qui il faudra compter à l’avenir sur Valorant.

C’est pourquoi nous avons décidé de faire un premier état des lieux de la scène européenne. Une sorte de point de comparaison pour les futurs tournois à venir.


G2 Esports

L’équipe est toujours aussi solide et elle a remporté son quatrième tournoi des Ignition Series. Pour Mixwell et Davidp, c’est même leur cinquième victoire dans le circuit compétitif officiel de Riot Games. Pour Davidp, le tournoi a été marqué par un triste événement qui a sans doute impacté ses performances. Il peut heureusement compter sur ses coéquipiers pour prendre le relais. Ardiis en particulier, a enchaîné les actions plus les impressionnantes les unes que les autres. Il est très probable qu’il s’agisse du meilleur joueur d’Europe du moment.

Dernière action de l’Allied Esport Odyssey

Ceci étant, l’équipe a tout de même montré des failles. Lors des phases de groupe, G2 a perdu contre FunPlus Phoenix. Si l’absence de Davidp dans la dernière moitié de la deuxième map fausse bien entendu le bilan, l’équipe semblait déjà en difficulté avant cela.

Être la meilleure équipe va petit à petit devenir un poids pour G2 Esports. C’est dans la défaite que l’on apprend le plus et sa domination de la scène européenne risque de faire stagner l’équipe. C’est véritablement dommageable, surtout sur un jeu aussi jeune où il reste tant à faire et à apprendre. Ce retard potentiel pourrait porter préjudice à l’équipe sur le long terme, surtout sur la scène internationale.


FunPlus Phoenix

Qui aurait cru qu’en mélangeant deux équipes amatrices aux performances convenables, mais pas exceptionnelles, on obtiendrait une équipe aussi efficace ? C’était le premier tournoi de FunPlus Phoenix et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ont su marquer les esprits.

Dans les phases de groupe, l’équipe a fait jeu égal avec Giants Gaming, Ninjas in Pyjamas et Team Liquid. Ils ont également gagné contre BBL Esports, mais surtout… contre G2 Esports. Une fois aux playoffs, ils ont réussi à vaincre Ninjas in Pyjamas, puis Team Liquid pour se qualifier en finale.

Que ce soit la chance des débutants, l’effet de surprise, la motivation d’une nouvelle formation, le format du tournoi ou des circonstances atténuantes chez leurs adversaires, le résultat est là. FunPlus Phoenix frappe un grand coup en entrant sur la scène européenne. On a véritablement hâte de voir comment ils vont évoluer.


Team Liquid

Les anciens Fish123 semblent être la deuxième meilleure équipe d’Europe. Il leur reste en revanche beaucoup de travail à effectuer, ne serait-ce que pour conserver cette place. Les performances de ses joueurs sont très irrégulières, et cela va finir par leur porter préjudice.

Des joueurs comme ScreaM, ec1s ou L1NK sont capables de prouesses incroyables. De véritables folies meurtrières en jeu. Si les joueurs de Team Liquid réussissait à maintenir un tel niveau de précision et de rapidité d’exécution, il ne fait aucun doute qu’ils rivaliseraient avec G2 Esports.

Tant que Team Liquid n’aura pas trouver son rythme, les parties continueront à ressembler à des pile-ou-faces. Pile : un joueur se transcende. Face : c’est perdu.


Ninjas in Pyjamas

La situation des Ninjas in Pyjamas est assez difficile. Malgré la présence d’excellents joueurs, les résultats ne sont pas véritablement au rendez-vous. Petit à petit, les défaites s’enchaînent contre le top niveau européen. Et les défaites sont plutôt sévères, avec un 4-13 contre FunPlus Phoenix dans leur dernier match.

Malheureusement, Ninjas in Pyjamas doit sa qualification aux piètres performances de Giants Gaming et BBL Esports qui ne sont tout simplement pas au niveau. Ninjas in Pyjamas reste une excellente équipe, mais elle peine à garder le rythme des ténors européens. Pour le moment, elle ne semble capable de faire jeu égal avec les autres que dans ses meilleurs jours.


Giants Gaming

Giants Gaming est très loin d’avoir l’aura des équipes précédemment citées sur Valorant. Elle doit encore faire ses preuves. Malgré de nombreuses égalités dans les BO2 des groupes, perdre contre BBL Esports (qui a perdu tous ses matchs) n’est pas vraiment bon signe.

Giants Gaming est une organisation espagnole. L’équipe est composée exclusivement de joueurs espagnols. Peut-être que limiter ses recherches de joueurs à un unique pays peut expliquer ces performances. Toutes les autres équipes combinent le talent de joueurs venus de plusieurs pays.

Elle reste au dessus du niveau moyen des joueurs de Valorant, sa percée lors de la Mandatory.GG Cup le prouve. Ils s’étaient finalement heurté au mur G2 Esports. Peut-être faut-il plus de temps et d’entrainement à la formation afin de trouver son rythme ?


Bien entendu, tout cela pourrait changer à tout moment. Il suffirait d’un nouvel Agent, d’une nouvelle map pour dynamiser la scène et remettre en jeu les acquis.

Mais surtout, il y a encore de nombreuses organisations esports qui ne sont pas rentrée dans la danse. On sait que Vitality surveille de très près les différents talents de la scène. On se doute que Fnatic finira par monter une équipe.

Il reste encore de très bon joueurs qui n’ont pas d’équipes actuellement. La Mandatory.GG Cup a donné l’occasion à de nombreux joueurs sans organisation de montrer qu’il y a encore beaucoup de talent pur qui ne demande qu’à être exploité. Des joueurs comme Yacine et bonkar, en sont la preuve.