Pro tips
Heretics recrute Rubino en sixème joueur

Heretics recrute Rubino comme 6ème joueur

Le 26 janvier 2021 à 19:02

La Team Heretics renforce ses rangs et recrute Rubino en tant que sixième joueur.

Alors que la plupart des équipes terminent leur mercato à l’approche du Valorant Champions Tour, la Team Heretics a l’esprit plutôt tranquille. Il faut dire que les champions d’Europe n’ont perdu qu’un seul match depuis la formation de l’équipe. Qu’à cela ne tienne, puisque le Valorant Challengers autorise à inscrire un sixième joueur dans l’équipe, les Heratics ne vont pas s’en priver.

C’est ainsi qu’on apprend l’arrivée de Ruben « Rubino » Villarroel, un vétéran de la scène Counter-Strike. S’il n’a pas à rougir de son palmarès sur le FPS de Valve, il n’a encore jamais participé à une compétition officielle de Valorant. D’après une séquence volée en stream au début du mois, Rubino aurait néanmoins participé aux essais de l’équipe Alliance, avant de rejoindre Heretics.

Comme le montre ses propos recueillis par le site TheSpike, Rubino assume tout à fait la position de sixième homme. Plutôt qu’un simple remplaçant, il estime que la méta compétitive de Valorant va être amenée à bouger. Selon lui, le nombre d’Agent fait qu’il est impossible que cinq joueurs puissent se spécialiser sur chacun d’eux. Il s’attend à voir d’autres équipes se construire avec 6 joueurs au lieu de 5 à l’avenir.

Des équipes à six joueurs ?

Constituer des équipes de six joueurs fait tout à fait sens. La plupart des joueurs professionnels de Valorant ont tendance à se spécialiser autour d’un ou deux Agents. Avoir un sixième joueur peut donc offrir une flexibilité stratégique intéressante. La composition d’une équipe dans un match pourrait alors s’adapter aux adversaires ou aux maps qui sont jouées.

Malheureusement, nous avons déjà eu de nombreux exemples d’excellents joueurs écartés de leurs équipes car ils étaient spécialisés dans un Agent qui ne correspondait plus à la méta, ou du moins aux ambitions stratégiques d’un coach. Peut-être qu’effectuer un roulement entre les titulaires serait une solution plus viable (et saine) d’envisager ses options stratégiques.

De plus, avoir un sixième joueur, plutôt qu’un simple remplaçant, permet d’avoir une équipe toujours à niveau. Dans le cas où un joueur ne pourrait pas participer à un match, ce sixième homme, tout aussi entraîné et disposé à jouer que les autres, pourrait assurer le match.

Depuis le lancement de Valorant, nous avons eu plusieurs cas d’équipes obligées de déclarer forfait, car un joueur ne pouvait plus assurer un match. On se souvient de Davidp qui a dû partir en urgence lors du Blast Invitational. Plus récemment, Dignitas a dû déclarer forfait car la connexions internet d’Oderus ne fonctionnait plus.

Enfin, Valorant regorge de joueurs talentueux qui n’ont pas la chance de se voir proposer des contrats. Normaliser des équipes de six pourrait donc être une solution bénéfique aussi bien pour les structures que pour les joueurs. Reste à savoir si les structures peuvent se le permettre.