BLAST : G2 contre FunPlus Phoenix

G2 Esports a tremblé au Blast Invitational

Le 14 septembre 2020 à 14:22

Ce weekend se tenait le BLAST Twitch Valorant Invitational. Ce tournoi, le dernier des Ignition Series, n’avait pas forcément le format le plus intéressant, mais il nous a réservé une finale de folie entre G2 Esports et FunPlus Phoenix.

Comme toujours, c’est G2 Esports qui l’a emporté, mais… les choses n’étaient pas si évidentes.


Des Playoffs convenus

Les playoffs ont démontré tout ce que l’on pouvait redouter de l’état de la scène Valorant actuel. Vous auriez pu montrer l’arbre du tournoi à n’importe quel amateur des Ignition Series, et il vous en aurait prédit les résultats. Malheureusement, le niveau des grandes équipes européennes semble se cristalliser. À la manière d’une échelle de puissance dans un manga, on sait d’avance qui peut battre qui. On a ainsi G2 Esports sur le toit du monde, suivi de FunPlus Phoenix, puis de Team Liquid et enfin de Ninjas in Pyjamas.

Bracket du BLAST Invitational
Bracket du BLAST Invitational

Ce déséquilibre des forces se constate depuis plusieurs semaines déjà, mais il est plus inquiétant que jamais. Au cours du BLAST, les équipes plus fortes ont simplement réalisé des stomps sans qu’on ait jamais pu croire une seule seconde qu’un upset ait été possible. Les différentes équipes consolident leurs positions vis-à-vis des autres.

C’est le problème quand un tournoi n’invite que les équipes officielles, sans s’ouvrir aux équipes sans organisation. Le sang neuf européen a pourtant déjà prouvé qu’il était capable de bousculer l’équilibre en place et de remettre en jeu les places de chacun. L’équipe Bonk, par exemple, a déjà créé la surprise plus d’une fois déjà. Elle était la seule équipe à s’être qualifiée deux fois en finale des Ignition Series. Son absence en tant qu’élément perturbateur est donc dommageable.


La Finale la plus intense

Pourtant, malgré un scénario convenu, le BLAST s’est terminé sur un twist inattendu. Alors que FunPlus Phoenix s’était fait exploser par G2 en finale winner (3-13, 3-13), l’équipe est revenue plus forte que jamais dans la Grande Finale.

Map 1 : Ascent

FunPlus Phoenix a frappé très fort d’entrée de jeu, en battant G2 Esports sur son propre terrain. Voilà plusieurs mois maintenant qu’Ascent est le fief de l’équipe espagnole. Elle est toujours la map qu’ils choisissent en premier et ils y réalisent généralement des stomps. Jusqu’ici, affronter G2 dans un BO, c’était savoir qu’on aurait déjà un point de retard, à cause d’Ascent.

Mais G2 Esports a finalement trouvé son maître sur ce terrain là. On avait déjà vu l’équipe flancher contre ces mêmes Phoenix lors de l’Allied Esports. Il s’agissait alors d’une game particulière, qui s’est conclue sur un drame personnel pour Davidp. Il était donc difficile de savoir si les conditions permettaient de juger le niveau de FunPlus sur Ascent. Mais cette fois, ils l’ont prouvé, ils maîtrisent mieux la map que G2 Esports.

Alors qu’il est généralement le pilier sur lequel se repose son équipe, Ardiis a eu énormément de mal à faire quoi que ce soit sur cette première manche. Les FunPlus Phoenix ont su prendre de vitesse les G2 Esports qui ne semblaient pas encore être dans leur match. Grâce à cette victoire, FunPlus Phoenix égalisait au score dans ce BO5, rattrapant alors la victoire d’avance obtenue par G2 en tant que vainqueurs du winner bracket.

Map 2 : Bind

On s’est alors mis à croire que nous y étions. Que FunPlus Phoenix allait pouvoir casser le record parfait de G2 Esports en Ignition Series. Mais la deuxième map est venue écraser pour un temps cette idée. Comme vexés d’avoir échoué sur son fief, les G2 Esports se sont battus comme des lions sur Bind. Ils ont marqué 12 points consécutifs en Défense.

Au changement de side, FunPlus Phoenix n’avait donc plus droit à l’erreur. Alors qu’on aurait pu s’attendre à les voir abandonner la map, « GG go next« , ils se sont tout de même démenés comme de beaux diables et ont réussi à prendre 4 points avant que l’économie de G2 ne vienne mettre un terme au combat au 17ème round. Saluons tout de même la combativité de FunPlus Phoenix, qui prouve qu’ils n’envisagent jamais de plier face à un adversaire.

Map 3 : Haven

La troisième manche s’est déroulée sur Haven. Il s’agissait de la deuxième map choisie par G2 Esports, et pourtant. Les Phoenix y ont été d’une solidité hors du commun. Ange1, ShadoW et Shao ont fait preuve d’une coordination à toute épreuve. Le drône de Shao sur Sova entrait d’un côté des BP, forçant les joueurs de G2 à essayer de l’abattre, tandis qu’Ange1 et ShadoW débarquaient du côté opposé et éliminaient leurs adversaires distraits.

De son côté, Davidp ne semblaient pas à son aise sur Breach. En effet, les nerfs de Sage sur le patch 1.07 ont visiblement forcé le joueur belge à changer de pick. Breach se joue bien différemment de Sage et demande d’anticiper précisément la position des adversaires. Espérons que la maîtrise viendra avec le temps.

À l’issue des combats sur Haven, FunPlus Phoenix (13-6) était revenu au score dans ce BO. Tout allait donc se jouer sur Split.

Map 4 : Split

Les deux équipes étaient remontées à bloc et nous ont offert un spectacle hors du commun. Les échanges ont été très serrés tout au long de la partie, et on a bien cru à un moment donné que les FunPlus Phoenix allaient en sortir victorieux. Au trois quarts de la partie, ils avaient pris une légère avance et menaient 10 à 7. Mais c’était sans compter sur l’instinct de survie de Mixwell et Patitek.

L’un des clutchs de Mixwell

Mixwell sur sa Jett et Patitek sur son Omen n’ont pas été les joueurs les plus constants sur Split, mais ils ont su briller quand il le fallait. Alors que Phoenix semblait se rapprocher inexorablement de la victoire, les deux joueurs de G2 Esports ont chacun leur tour réalisé des clutchs impensables, même en étant 1v3. C’est ainsi qu’on voit l’expérience de G2 Esports, capable de réagir sous la pression, tandis qu’on a senti les genoux des Phoenix trembler devant l’enjeu.

Finalement, G2 Esports est revenu au score avant de l’emporter, concluant la Grande Finale sur un score de 13-11.


G2, champions incontestés… pour le moment

Les G2 Esports ont donc remporté tous les tournois des Ignition Series. Pas un seul titre ne leur a échappé. C’est un exploit digne de louanges. On ne peut que féliciter Mixwell et ses joueurs d’avoir réussi à se trouver les uns les autres et d’être aussi solides et constants. Il y a clairement une équipe à abattre en Europe, et c’est G2 Esports.

Mais la concurrence arrive ! FunPlus Phoenix a prouvé une fois de plus qu’ils étaient des challengers sur qui il fallait compter. Avec du temps et de l’expérience, nul doute qu’ils sauront être à la hauteur.

Pour le moment, les Ignition Series sont terminées. On ne sait pas quand auront lieu les prochaines compétitions officielles où nous pourrons assister à nouveau à de si beaux affrontements. Cela laisse en tout cas un peu de temps aux équipes de se préparer et de corriger ce qui doit l’être.