Pro tips
First Strike - Jour 1

Valorant First Strike EU – Jour 1 : Quarts de Finale

Le 3 décembre 2020 à 23:59

Le main event du Valorant First Strike a démarré aujourd’hui ! Les meilleures équipes d’Europe se sont affrontées pendant un mois au cours de nombreux qualifiers. Il n’en reste plus que 8 en lice pour le titre de champions d’Europe.


Suivre la compétition

Stream FR | Stream EN


Programme de la journée

Team Liquid
G2 Esports

1 – Vs – 2
2 – Vs – 0

Team Heretics
Orgless


Team Liquid vs Team Heretics

Alors qu’on s’attendait à voir Team Liquid remporter ce BO3 assez facilement, il a très vite fallu se rendre à l’évidence, la Team Heretics n’était pas là pour plaisanter.

Pourtant, l’équipe d’ec1s démarrait plutôt bien sur Split, avec un score de 4-2, mais c’était sans compter sur la hargne de leurs adversaires. Les Heretics ont réussi à mettre 10 rounds dans la vue de Team Liquid, en partie grâce à une approche très méticuleuse et de très bons peeks. On ne va pas se le cacher, ce fut autant une victoire pour Heretics qu’une défaite pour la Team Liquid qui ne semblait absolument pas dans son assiette. L’équipe a multiplié les erreurs un peu bêtes et a oublié plus d’une fois de surveiller des recoins où se cachaient des Heretics. La Team Heretics remporte Split sur un score de 13 – 7.

Sur Ascent, la Team Liquid a repris quelques couleurs. Mettant de côté les erreurs de la partie précédente, ScreaM a commencé à montrer l’étendue de son talent. A la fin du troisième round, il avait déjà un score de 8 kills pour 0 morts. La couverture offerte par L1NK et ec1s lui a été plus que favorable. On n’en démordait pas pour autant côté Heretics, où loWel et nieSoW ont montré qu’ils étaient aussi bien capables de jouer de manière lente et méthodique que de manière rapide et surprenante. Team Liquid a fini par l’emporter, 13-10, non sans mal.

Le match s’est donc joué sur Bind. Cette fois, les deux équipes étaient chaudes et prêtes à en découdre. ScreaM et loWel étaient clairement les champions de leurs équipes respectives. Le premier a fini la partie avec un impressionnant 39 kills pour 16 morts. On ne compte même plus le nombre de quadrakill qu’il a marqué au cours de la partie. Kryptix et ec1s semblaient enfin s’être réveillés eux aussi. Mais Valorant est un jeu d’équipe et l’homogénéité des Heretics a fait la différence, avec une bien meilleure répartition des kills et des crédits. La partie a été très serrée et poussée jusqu’aux prolongations. C’est finalement le sang froid de loWel et de pAura qui ont permis aux Heretics de remporter le match sur un score de 15-13 et de se qualifier en demi-finale.


G2 Esports vs Orgless

Le résultat de cette deuxième affiche laissait encore moins de doute quant à son issue. Mais si G2 Esports a bel et bien remporté le match contre Orgless, les favoris européens nous ont vraiment fait peur.

La première manche sur Split semblait pliée d’avance. Avec un score de 10-2 au changement de side, on ne voyait pas comment G2 Esports pouvait perdre. Pourtant, l’équipe de mixwell a commencé à montrer de très grosses faiblesses. Envie de s’amuser, excès de confiance ou véritables difficultés en Défense ? On ne saura jamais vraiment comment ils ont permis à Orgless de remonter en remportant 9 rounds à la suite. On aurait dit que G2 Esports ne tenait pas en place, allant sans arrêt d’un site à l’autre en passant par le spawn CT, sans aucune raison apparente. Les Orgless ont profité de la désorganisation de leurs adversaires pour remporter de très nombreux rounds. G2 Esports a fini par l’emporter en se ressaisissant dans un ultime effort, 13-11.

La confrontation semblait plus équilibrée sur Bind. G2 Esports adoptait un style défensif plutôt oppressant, en forçant Orgless a rester mobile et effectuer des rotations autour de la map. PaTiTek jouait les rabatteurs avec les téléportations d’Omen et Pyth surveillait les déplacement adverses tandis que Mixwell et Davidp se chargeaient de récupérer les proies. Du côté Orgless, on a tiré parti de la Viper de Boo pour couper la map en deux et créer des one-way décisifs, tandis que Happy était très heureux d’utiliser ses explosifs pour semer le chaos dès qu’il en avait l’occasion. Finalement, c’est Pipson sur Sova qui aura été le maillon faible de son équipe, incapable d’avoir un véritable impact, en dehors de ses ultimates.

Au final, au termes de nombreux combats, de pose de Spike et de reprises, G2 Esports s’est naturellement imposé. Mais on retiendra tout de même que l’équipe a montré de très nombreuses failles, ainsi qu’une certaine instabilité. Si elle est toujours aussi efficace au combat direct, c’est la stratégie qui a semblé pêcher. Espérons qu’ils sauront corriger ce travers d’ici aux demi-finales.


Valorant First Strike EU - Jour 1 : Quarts de Finale - valorant firststrike meta - Mandatory.gg

Retrouvez toutes les informations et les résultats
des Valorant First Strike