Pro tips
VCT : Valorant Challengers EU 2 : Jour 2 - Play In

VCT Challengers EU 2 – Jour 2 : Play-in

Le 20 février 2021 à 00:30

Le Valorant Champions Tour continue avec le Valorant Challengers EU 2 ! Les meilleures équipes européennes se retrouvent une fois de plus dans un tournoi à élimination directe. Il n’en reste désormais plus que huit à s’affronter !

Les quatre meilleures équipes du Challengers 2 rencontreront ensuite les quatre meilleures du Challengers 1. Ce sont donc quatre places au Valorant Masters qui sont en jeu.


Le Challengers EU 2


Les matchs du Jour 2

Fnatic2 – 1Guild Esports
Team Heretics2 – 1Chakala

Voici notre récap des matchs du Jour 2 et des stratégies appliquées par les différentes équipes.


Fnatic vs Guild Esports

5 – Haven – 13

Les joueurs de Guild Esports ont mis quelques rounds à s’échauffer. Leurs erreurs de placement et le manque de surveillance des recoins leur a coûté les premières manches de la rencontre. Cependant, un excellent round où toute l’équipe s’est équipée de Buckys a permis à Guild de reprendre un avantage qu’ils n’ont plus jamais perdu. Quand bien même Fnatic jouait en Attaque, ils étaient bien moins mobiles et actifs que Guild. Comme toujours, le duo Bonkar et Yacine fait des merveilles, les deux joueurs n’étant jamais vraiment là où on les attend. Une fois Guild revenu à égalité sur un score de 5-5, les Fnatic semblaient complétement dépassés. Ils ont concédé les 8 rounds suivants et Guild Esports a remporté Haven sur un score de 13-5.

13 – Bind – 8

L’affrontement a gagné en intensité sur Bind. Il s’agit de la map préférée des Fnatic, sur laquelle ils ont brillé lors du First Strike. Une fois de plus, ils ont pu compter sur les excellents placements de toxines de Mistic sur Viper. Le joueur isole les défenseurs et les mets dans des positions extrêmement désavantageuses. Le travail de sape de Tsack et Boaster, respectivement sur Skye et Brimstone, n’est pas en reste. Ils permettent à Doma de réaliser de très nombreux kills.

Au changement de side, quand bien même le score est clairement à l’avantage de Fnatic (9-3), les affrontements sont de plus en plus serrés. Guild met les téléporteurs de Bind à contribution de son gameplay si nerveux, et ça paie. Il est trop difficile pour Fnatic de suivre les mouvements de Sayf et Yacine qui reprennent une bonne série de round. Mais Doma, qui a plus d’une fois sauvé la situation, permet à son équipe de reprendre l’avantage économique. Les Fnatic arrivent alors à conclure sur un 13-8.

14 – Split – 12

Cette dernière map du BO était la plus serrée de toutes. Cette fois, les deux équipes étaient échauffées et prêtes à en découdre. Fnatic commence une fois de plus en Attaque et ils déploient un plan de jeu extrêmement lent et silencieux. Leur but est alors d’attendre que l’un des joueurs des turbulents Guild Esports fasse un pas de trop en avant pour l’éliminer. Un plan qui a fonctionné pendant un temps, jusqu’à ce que Guild s’adapte et tienne ses positions. Leur défense se concentrait finalement sur le mid et les passages souterrains, profitant de la hauteur offerte par la map. Les Sage de Moe et Leo se sont révélées essentielles pour le contrôle de ce point chaud.

Si les combats étaient plutôt égaux, Fnatic a fini par se démarquer, surtout en Défense. Ils se sont mis à adopter le style habituel de Guild, qui consiste à défendre très en avant des sites. Grâce à cette stratégie, l’équipe réussit à mener 11-5 et on pensait la partie pliée. Mais c’est à ce moment-là que Guild s’est transcendé. Bonkar et ses coéquipiers ont commencé à effectuer des va-et-vient entre les sites, mais en réussissant à chaque fois à contourner les mouvements adverses. Ils sont remontés à un score de 11-11 avant de partir dans les prolongations.

Des prolongations… de courte durée malheureusement. Alors même que Guild Esports était sur le point de remporter un round en Attaque, Yacine annule sans le faire exprès la pose du Spike alors qu’il ne restait que 5 secondes au chrono. La partie s’est terminée sur la fin la plus décevante possible, alors que la map était peut être la plus belle de tous ces play-in.

Fnatic remporte finalement le BO3 et se qualifie pour l’étape suivante.


Team Heretics vs Chakalaka

Dans ce dernier BO des play-in, les champions d’Europe n’avaient plus qu’à vaincre cette petite équipe inconnue. Facile ? Pas du tout. Les Chakalaka ne sont pas arrivés jusqu’ici par hasard, et ils l’ont démontré de bien belle manière.

13 – Ascent – 11

Dès le début de la rencontre, les joueurs de Chakalaka étaient à fond. L’équipe se révèle ultra agressive et prend tous les risques, quitte à perdre des joueurs en route. Une énergie qui prend Heretics par surprise. Ces derniers sont plus habitués à un jeu méthodique et lent. Il devient impossible pour eux de prédire le culot de Snikk sur son Phoenix ou de Ajmerito sur sa Jett. Si la stratégie de Chakalaka fonctionne, c’est parce que ses joueurs sont parfaitement synchronisés et visent avec une précision redoutable. Heretics comprend un peu tard qu’ils ne peuvent pas lutter sur ce terrain et que leur meilleure chance de remporter des rounds consister à les laisser poser le Spike pour les forcer en position défensive.

Chakalaka menait 8-4 au changement de side, mais se retrouve effectivement bien plus embêté une fois en Défense. Leur style de jeu fonctionne moins bien quand ça n’est pas à eux de créer du jeu. La Team Heretics a pu remonter au score en appliquant le plan de jeu qui lui a permis de remporter le First Strike. L’équipe avance petit à petit, méthodiquement, en forçant les Chakalaka à reculer à chaque nouvelle compétence déployée. Le confinement de Paura et les explosifs de Nukkye ont été essentiels dans cette stratégie. Souvent coincés comme des rats, les Chakalaka ont été obligés de concéder cette première map.

11 – Split – 13

Avec des lacunes aussi évidentes en Défense, on pensait que les Chakalaka n’auraient finalement aucune chance dans ce BO3. Les quatre premiers rounds, en faveur des Heretics en Attaque, ont confirmé pendant un temps nos soupçons. Pourtant, Chakalaka se révèle plus appliqué qu’on ne le pensait. Si Niesow fait des prouesses, le reste des Heretics subit les excellents placements de Grubinoh. Grâce à des angles de visée originaux et en profitant de la caméra du Cypher de Frontside, le joueur réussit régulièrement à emporter deux à trois adversaires dans sa chute. Au final, Chakala a remporté 11 rounds en n’en concédant qu’un seul.

Alors que le score affichait 5-11 pour Chakalaka, les Heretics ont semblé perdre patience. Ils sont devenus eux même ultra-agressifs. Niesow et Paura ont commencé à adopter des stratégies défensives très avancées tandis que Avova cherchait à contourner l’ennemi avec son Omen. Heretics a réussit à reprendre 6 rounds de la sorte, avant que Chakalaka ne gagne finalement les deux qu’il lui manquait pour valider Split.

13 – Bind – 7

Tout allait donc se jouer sur Bind. Les esprits semblaient s’échauffer côté Heretics, tant on voyait Nukkye et Niesow s’agiter. Les kills de ce dernier donnaient même lieu à des tea-bags pas très sportifs. Heretics a eu du mal à contenir les assauts de Chakalaka dans un premier temps, mais semblait finalement avoir adopté le tempo. Il semblait également que Chakalaka baissait de régime, leurs mouvements étant bien moins précis et vifs.

Les Heretics ont finalement remporté 9 rounds consécutifs, avant de remporter la partie un peu plus tard. L’équipe peut clairement saluer le travail de Paura et Niesow qui ont été impériaux dans leurs timings. La Team Heretics se qualifie donc pour les play-off, mais aura eu droit à une petite frayeur.


VCT Challengers EU 2 - Jour 2 : Play-in - valorant champions tour esports meta - Mandatory.gg

Tout savoir sur le Valorant Champions Tour 2021