Pro tips
Pré-Masters 2 : Valorant en Asie, un équilibre complexe - valorant champions tour masters asia - Mandatory.gg

Pré-Masters 2 : Valorant en Asie, un équilibre complexe

Le 14 mai 2021 à 18:03

A une dizaine de jours du lancement du premier tournoi international de Valorant, nous avons décidé de vous présenter un peu plus en détail ces régions et ces équipes dont on parle peu en occident. Aujourd’hui, nous nous intéressons à la scène asiatique de Valorant, ainsi que les trois équipes qui la représenteront lors du Valorant Masters 2 !


La scène asiatique de Valorant est extrêmement variée. Elle est constituée de trois grandes régions, la Corée du Sud, le Japon et l’Asie du sud-est. Sur le papier, elles sont déconnectées les unes des autres, mais les deux premières ont également une grande influence entre elles.

La Corée et Valorant : des débuts compliqués

En Corée du Sud, Valorant a eu un départ extrêmement compliqué. Alors qu’Overwatch a très rapidement dépassé League of Legends à sa sortie, le FPS de Riot Games, à qui l’on aurait pu prédire un bel avenir, s’est heurté à un problème conséquent, unique au pays. En Corée du Sud, la majorité des joueurs ne possèdent pas leur propre ordinateur. Lorsqu’ils veulent jouer à un jeu compétitif, ils se rendent dans des PC Bang, des cyber-cafés spécialisés dans les jeux vidéo. On mesure le succès d’un jeu en Corée à son succès dans les PC Bang.

Seulement voilà, Vanguard, le système de sécurité anti-triche de Valorant, est absolument incompatible avec les systèmes de locations de machines où un compte peut se connecter sur de multiples ordinateurs et où de nombreux ordinateurs se retrouvent avec les mêmes IP. Cet état de fait a eu pour conséquence de limiter l’intérêt pour Valorant des joueurs et par extension, des structures professionnelles. La situation était telle que Riot Games a dû déployer un plan d’investissement exceptionnel pour motiver des équipes coréennes à se lancer.

Le succès de Valorant au Japon

De l’autre côté du détroit, les choses sont bien différentes. Au Japon, l’esport connaît un véritable boom depuis 2018, suite aux assouplissements du Premium Act (une loi limitant les versements d’entreprises à des particuliers, et donc les cash prizes). Le public japonais s’ouvre de plus en plus aux compétitions et développe ses propres scènes. Il devient même question d’avoir des subventions pour les joueurs et des cours d’esport dans les écoles. Valorant est arrivé dans ce climat et a rencontré une popularité inattendue sur l’archipel. Cet intérêt massif pour le jeu a poussé de nombreux sponsors à investir sur Valorant et ses compétitions.

Au final, Corée et Japon ont des problèmes opposés. La Corée regorge de joueurs extrêmement talentueux, bercés dans l’esport et dans la compétition, mais Valorant peine à attirer les joueurs et les investisseurs. Tandis qu’au Japon, les organisations esports et les sponsors sont prêts à mettre beaucoup d’argent sur la table, mais les joueurs, qui se lancent pour la première fois dans cette pratique du FPS compétitif global n’ont pas le niveau suffisant pour offrir les meilleures compétitions. C’est pourquoi nous avons pu assister à un exode massif des meilleurs talents coréens vers le Japon. La majorité des équipes finalistes participant aux Challengers Japan contiennent deux joueurs coréens, le maximum autorisé par le règlement.

Les jeunes pousses asiatiques

En ce qui concerne le reste de l’Asie, on note une absence de taille : la Chine. En effet, Valorant n’est pas encore disponible dans l’Empire du Milieu. La région « Asie » des serveurs de Valorant regroupe en réalité les pays en périphérie, comme la Thaïlande, le Vietnam, l’Indonésie, la Malaisie, Taïwan et les Philippines.

A l’exception de quelques transfuges d’Overwatch, la majorité des joueurs de ces régions n’avaient aucune expérience compétitive avant Valorant. Ce point faible a tout de même des conséquences positives, puisque cela donne des équipes ultra-motivées et capables d’appréhender Valorant de manière différente des vétérans de CS:GO. C’est cet œil neuf sur le jeu qui offre un spectacle plutôt surprenant.

Trois équipes qui veulent prouver leur valeur

Ce qui est intéressant avec cette première compétition mondiale, c’est que les trois équipes venues d’Asie ont quelque chose à prouver, que ce soit à elles mêmes, à leur pays ou au reste du monde. A ce titre, les duels opposant NUTURN Gaming et Crazy Raccoon seront particulièrement important pour leurs pays respectifs, puisque leurs objectifs sont incompatibles. Ce sont probablement les plus grandes rivales du Masters.


Crazy Raccoon

Pré-Masters 2 : Valorant en Asie, un équilibre complexe - valorant champions tour team crazy raccoon player zepher - Mandatory.gg

Meilleur joueur : Zepher

Meilleure Map : Icebox (WinRate 88%)
Moins bonne Map : Bind (WR 53%)

Side préféré : Attaque
Style de jeu : Progressif

Crazy Raccoon est sans conteste la meilleure équipe du Japon. Elle domine la scène depuis le début du VCT. Malheureusement, elle souffre de la mauvaise réputation de sa région. Au cours des rares duels entre le Japon et la Corée que l’on a pu voir aux Ignition Series, la Corée l’a toujours emporté. Crazy Raccoon a elle-même commencé à rencontrer du succès à partir du moment où elle a recruté Munchkin, ancien joueur de Cloud9 Korea, mais surtout joueur de l’Overwatch League.

Pourtant, l’équipe ne manque pas de talents. Zepher est le pilier de l’équipe japonaise. Cet ancien joueur de Fortnite transpose sur Valorant l’intelligence stratégique et l’agressivité contrôlée propre à son jeu d’origine. C’est un joueur flexible, qui prend les initiatives pour son équipe. Il est épaulé par chacun de ses coéquipiers qui, à défaut de se démarquer dans des domaines particuliers, sont capables de jouer sur différents registres, avec une véritable cohésion générale.


NUTURN Gaming

Pré-Masters 2 : Valorant en Asie, un équilibre complexe - valorant champions tour team nuturn player suggest - Mandatory.gg

Meilleur joueur : Suggest

Meilleure Map : Bind (WR 83%)
Moins bonne Map : Icebox (WR 33%)

Side préféré : Défense
Style de jeu : Agressif

La qualification de NUTURN Gaming aux Masters est presque une surprise. En Corée, c’est Vision Strikers qui domine les débats depuis les débuts de Valorant. NUTURN Gaming, fondé le 1er janvier 2021, était l’éternel numéro 2 jusqu’au dernier Challengers où l’équipe a réussi à battre sa némésis pour la première fois. NUTURN doit désormais se montrer à la hauteur de la Corée, sans quoi elle s’attirera les foudres des fans de Vision Strikers.

Heureusement, elle peut compter aussi bien sur des joueurs d’expériences que sur de jeunes prodiges. A ce titre, Suggest est clairement le meilleur joueur de l’équipe. Il met à profit de manière originale les compétences de Raze pour surprendre ses adversaires. NUTURN peut également compter sur Allow, un excellent joueur de Jett fougueux, bien qu’irrégulier. Pour assurer les arrières de ce sang neuf, on retrouve des vétérans de la scène Counter Strike, Peri, Solo et Lakia. Leurs talents combinés forment une équipe à deux vitesses, particulièrement difficile à déloger en défense.


X10 Esports

Pré-Masters 2 : Valorant en Asie, un équilibre complexe - valorant champions tour team x10 player patiphan - Mandatory.gg

Meilleur joueur : Patiphan

Meilleure Map : Ascent (WR : 95%)
Moins bonne Map : Split (WR : 69%)

Side préféré : Aucun
Style de jeu : Contrôle

La team X10 Esports a dominé le serveur SEA depuis sa création. Elle ne perd aucun de ses matchs, pire, elle les remporte haut la main. De fait, l’équipe souffre d’un problème que rencontrent les meilleures : quand personne n’est assez fort pour nous inquiéter, comment continuer à progresser ? A ce titre, le Valorant Masters risque d’être une expérience particulièrement stimulante et intéressante pour cette jeune équipe.

X10 Esports peut compter sur l’expérience de Patiphan. Cet ancien joueur de l’Overwatch League est le seul à avoir déjà participé à de grandes compétitions internationales. Il hérite d’Overwatch son style de jeu virevoltant et agressif sur sa Jett. Il fait pourtant figure d’électron libre dans l’équipe, puisque les autres joueurs se concentrent majoritairement sur le contrôle des zones, à base de fumigènes et de dispositifs. Patiphan se charge donc généralement de créer un avantage numérique en prenant quelques kills, tandis que le reste de l’équipe étouffe les survivants.


Pré-Masters 2 : Valorant en Asie, un équilibre complexe - valorant champions tour esports meta - Mandatory.gg

Tout savoir sur le Valorant Champions Tour 2021