Pro tips
Pré-Masters 2 : Valorant en Amérique du Nord

Pré-Masters 2 : Valorant en Amérique du Nord

Le 17 mai 2021 à 16:23

Plus qu’une semaine avant le début des Valorant Masters 2 de Reykjavík ! Dans la lignée de notre article sur Valorant en Asie, on s’attaque aujourd’hui à la scène nord-américaine. Cette dernière est composée des États-Unis et du Canada. Comment Valorant a été reçu dans la région et quelles sont les 2 équipes qualifiées pour la première compétition internationale du FPS de Riot ?


Valorant, le nouvel eldorado après CS:GO ?

Valorant a bien été accueilli par les joueurs professionnels des autres jeux de tir compétitifs. De nombreux joueurs ont transitionné vers le FPS de Riot et la majorité d’entre eux viennent de CS:GO et Overwatch. Cela vient en partie du fait que les scènes professionnelles de ces jeux subissent une perte d’intérêt. C’est notamment le cas de la scène Overwatch avec l’Overwatch League qui perd de plus en plus de son audience. Sur Valorant en revanche, les grosses structures ont quasiment toutes une équipe participant au VCT. Le circuit est d’ailleurs accessible à toutes les équipes voulant se lancer dans la compétition contrairement à ce que l’on peut voir sur CS:GO.

De plus, l’expérience qu’à Riot dans le milieu de l’esport avec League of Legends ne peut que rassurer les joueurs sur la scène professionnelle de Valorant. Cela passe notamment par l’aspect financier, Riot ayant prouvé avec League of Legends qu’il sait investir dans des tournois à gros cash prize. Il y avait par exemple 2,34 millions de dollars à se répartir durant le dernier championnat du monde. Là encore, Valorant offre de plus belles perspectives que CS:GO dans la région, contrairement à la scène européenne par exemple qui vit toujours de belles heures.

Valorant jouit également d’une très grande popularité sur Twitch grâce à des streamers comme Shroud, Ninja ou Pokimane rassemblant des dizaines de milliers de personnes sur leurs streams. Côté esport, le co-stream est autorisé pour le VCT aux Etats-Unis. Il n’est pas rare d’avoir plus de monde suivre les compétitions le live de Shroud plutôt que sur la diffusion officielle. Avoir de tels ambassadeurs booste incontestablement l’aura de Valorant en Amérique du Nord.

Cependant, Riot a encore du travail avant que Valorant s’impose en tant que figure de proue des FPS en Amérique du Nord. En effet, des problèmes de lag entre la côte Est et Ouest impactent la compétition et cela peut mener à des conflits, comme nous l’avons vu avec les 100 Thieves et les Immortals. C’est un problème à régler si Riot souhaite que la scène compétitive de son FPS se développe considérablement.

Un style de jeu plus posé qu’auparavant

La scène américaine esport est souvent plus fougueuse et bourrine que les autres. Les joueurs de CS:GO comptaient plus sur le skill hérité des autres jeux que sur les spécificités de Valorant. Les duellistes leur offraient ainsi des outils parfaits pour le combat direct. C’est pourquoi on a vu une méta à triple duelliste s’imposer aux débuts de Valorant. Cependant, cette époque est révolue. Les professionnels nord-américains se sont petit à petit calmés et ont adopté des styles de jeu plus réfléchis.

On constate désormais une omniprésence de Sova, toujours en tête des Agents les plus joués lors des Challengers Finals (79,7%) et des deux Challengers de la phase 2 (76,3% puis 81,3%). Les contrôleuses telles que Viper et Astra se sont installées confortablement au sein de la scène professionnelle. Cette dernière a notamment été choisie 71.6% du temps lors des Challengers Finals. Les joueurs professionnels américains ont enfin commencé à embrasser les possibilités tactiques offertes par Valorant. La stratégie a donc repris ses droits sur le skill brut, contrairement à ce que l’on pouvait voir auparavant.

Les équipes qualifiées : Sentinels et Version1

Les deux équipes nord-américaines présentes lors des Masters de Reykjavík sont Sentinels et Version1. Si ce n’est pas étonnant de voir les Sentinels à ce niveau là, pour Version1 c’est une autre histoire. Alors que l’on voyait plutôt des équipes comme Envy ou 100 Thieves aux Masters 2, c’est bien l’équipe fondée en février dernier qui s’y est qualifiée.


Sentinels

Pré-Masters 2 : Valorant en Amérique du Nord - valorant champions tour team sentinels player tenz - Mandatory.gg

Meilleur joueur : TenZ

Meilleure Map : Split (WinRate 80%)
Moins bonne Map : Bind (WR 68%)

Side préféré : Défense
Style de jeu : Agressif

Les Sentinels dominent largement la scène américaine de Valorant, ayant notamment remporté les premiers Masters ainsi que les Challengers Finals. Cette équipe est l’une des plus agressives et n’hésite pas à attaquer les points en grand supériorité numérique, sans forcément chercher à masquer ses intentions. A voir si ce plan de jeu fonctionnera lors des prochains Masters et leur permettra de briller sur la scène internationale.

Chez Sentinels, TenZ est clairement celui qui fait le plus parler, et pour cause, il est souvent considéré comme le meilleur joueur nord-américain. Depuis son transfert depuis Cloud9 Blue, les Sentinels ont remporté les Masters 1 NA, les Challengers 2 de la phase 2 ainsi que les Challengers Finals. Si TenZ fait trembler ses adversaires grâce à sa Jett et sa Reyna, ses coéquipiers sont également de très haut niveau. SicK par exemple peut jouer à peu près tous les rôles et ainsi s’adapter à de multiples situations.


Version1

Pré-Masters 2 : Valorant en Amérique du Nord - valorant champions tour team version1 player penny - Mandatory.gg

Meilleur joueur : Penny

Meilleure Map : Icebox (WR 88%)
Moins bonne Map : Bind (WR 25%)

Side préféré : Défense
Style de jeu : Contrôle

Il est étonnant de voir Version1 à ce niveau de compétition. En effet, c’est une équipe jeune (fondée début février 2021) qui n’a pas spécialement brillé avant les premiers Challengers de la phase 2 où elle a fini 4ème, décrochant ainsi un slot pour les Challengers Finals. Lors de ces derniers, le parcours de Version1 a été impressionnant. L’équipe a remonté tout le loser bracket pour se hisser jusqu’en finale, sécurisant ainsi une place pour les Masters de Reykjavík.

Pour cela, Version1 peut compter sur Penny. L’ex joueur de CS:GO fait des ravages sur  sa Jett et sa Raze. Le Canadien détient d’ailleurs le 4ème meilleur ACS des Challengers Finals avec 247,2. L’équipe peut également s’appuyer sur la vision de jeu de Vanity sur Astra et Omen, ainsi que sur le Sova de Effys. A eux de prouver qu’ils ne sont pas arrivés aux Masters 2 par hasard !


Pré-Masters 2 : Valorant en Amérique du Nord - valorant champions tour esports meta - Mandatory.gg

Tout savoir sur le Valorant Champions Tour 2021