Blast Valorant Invitational

BLAST Valorant Invitational, un tournoi (trop) fermé

Le 8 septembre 2020 à 16:11

Alors que les Ignition Series semblent terminées aux Etats-Unis, un nouveau tournoi vient d’être annoncé en Europe. Le Blast Valorant Invitational est une nouvelle occasion de voir les équipes européennes s’affronter.

Le tournoi est organisé conjointement par Blast et Twitch. Il commence ce vendredi 11 septembre et s’étale sur trois jours. Les différentes équipes se battront pour un cash prize de 50.000€.

Tweet d’annonce du BLAST Valorant Invitational

Malheureusement, on ne peut pas dire que le format soit très intéressant. Seulement 4 équipes sont invitées à participer à la compétition. Elles s’affronteront sur un arbre à double élimination au rythme d’un match par jour pour chaque équipe.

Les équipes invitées sont G2 Esports, FunPlus Phoenix, Team Liquid et Ninjas in Pyjamas.

Ces noms font sens car ils sont les plus reconnaissables, mais limiter les compétitions à ces seules équipes verrouille la scène Européenne. Nous en avons déjà parlé, mais l’esport Valorant est encore jeune. Tout le monde devrait avoir une chance de participer et de prouver de quoi il est capable. Or, nous voyons beaucoup d’événements limités à un nombre ridicule d’équipes.

Si les quatre équipes invitées sont parmi les plus fortes, on regrette de ne pas voir des challengers participer. L’absence de Bonk, par exemple, est vraiment dommageable. Il s’agit de la seule équipe qui a été capable de se qualifier deux fois en finale des Ignition Series, face à G2 Esports. Le LVL Valorant Clash 2 a également permis de mettre en lumière de nombreuses équipes européennes qui n’ont pas démérité. On peut citer par exemple Skade qui a battu par deux fois la Team Liquid.

C’est d’autant plus dommage de limiter à ce point la compétition que le cash prize est le plus élevé des Ignition Series en Europe (à égalité avec celui du WePlay! Invitationnal). Tout cela donne l’impression d’assister à une sorte d’entre-soi au niveau de la scène européenne, où la visibilité et l’argent ne sont pas gagnés, mais offerts de plein droit.

Aujourd’hui, de nombreuses équipes sans organisation peinent à se maintenir, malgré leurs résultats. Elles sont obligées d’investir de leur temps et de leur argent pour continuer à jouer sur la scène Valorant (et donc la faire vivre). Nous ne disons pas qu’une équipe comme Bonk ou Skade aurait remporté la compétition, mais leur donner au moins une chance de participer à ce genre d’événement ne pourrait être que bénéfique pour tout le monde. Plus de gains potentiels pour les joueurs et plus de matchs intéressants pour les spectateurs.

Ceci étant, les Ignition Series sont des événements organisés par des tiers. Ce sont ces tiers qui fixent les règles et le format. Les matchs étant entre-coupés de showmatchs (dont on ne connait pas encore les participants), il y a fort à parier que Blast n’avait pas l’intention de représenter le niveau actuel de la scène européenne. L’objectif semble plutôt de fournir un spectacle autour de Valorant.

Blast est à l’origine d’une league professionnelle de Counter-Strike, la Blast Premier. L’organisation de ce BLAST Valorant Invitational semble être avant tout une démonstration de son intérêt pour Valorant. Dommage qu’il ne montre pas son intérêt pour la scène européenne.