valorant statistiques cyphercam

Winrate et Pickrate, les premières statistiques de Valorant

Le 22 avril 2020 à 17:28

Il est très important pour un jeu compétitif comme Valorant de permettre la consultation de statistiques détaillées. Connaitre le ratio de victoire d’un Agent (son winrate) ou les rôles les plus avantageux sur une map forment les premières pistes de réflexions stratégiques d’un jeu à vocation esportive. En attendant que Riot Games mette à disposition une API permettant à chacun d’exporter des statistiques globales, Dennis Matz, coach et analyste pour une équipe de l’Overwatch League, a commencé à collecter quelques données avant de les compiler en plusieurs infographies.

Dennis Matz a donc analysé 360 parties de Valorant, soit 205 heures de jeu et 7310 rounds. Il en a dégagé quelques informations intéressantes qu’il publie sur son site, CypherCam.

Attention, si vous êtes allergique aux mathématiques, on vous conseille de vous y faire, car toutes ces notions sont très importantes pour progresser sur le jeu et comprendre comment il se développe.


La popularité des Agents (le pickrate)

valorant statistiques agents pickrate
Image cyphercam.org

On constate que Sage domine très clairement le classement, en apparaissant dans 78% des parties jouées. Avec environ 65% de pickrate, Phoenix, Jett et Raze s’affrontent pour les places suivantes. Il est intéressant de noter que Jett est bien plus solicitée sur Haven que les deux autres, tandis que Phoenix les domine sur Bind. Le pickrate de Raze semble plus équilibré sur chacune des 3 maps disponibles à ce jour.

Derrière ce quatuor de tête, on passe sous la barre des 50% de sélection. Sova et Omen en tête, Viper et Breach en queue de peloton.

La disponibilité des Agents joue un rôle très important dans ces statistiques, ne nous le cachons pas. Parmi les 5 Agents les plus joués, on trouve naturellement 4 des Agents jouables dès le départ, les autres devant être débloqués. Le fait que Raze puisse se hisser dans ce classement malgré le fait qu’elle soit à débloquer témoigne de sa popularité. C’est probablement pourquoi elle a été quelque peu nerfée lors du patch 0.47+ du 21 avril.


Les cas particuliers

Une popularité compréhensible à la vue de ses performances au combat. Avec un ratio Éliminations / Morts de 1.07 et en comptabilisant en moyenne 21.41% des kills de son équipe, Raze est l’Agent qui tue le plus d’adversaires. En revanche, elle ne gagne que 44% de ses duels contre un autre joueur. C’est cohérent avec l’idée que ses compétences servent à déloger les ennemis couverts et profitent du chaos des combats d’équipe, mais ne lui apportent rien en combat singulier.

Bon dernier, Breach ne fait que 18.82% des kills de son équipe, avec un ratio E/M de 0.91. Il a également le ratio de victoire le plus faible de tous les Agents, mais nous y reviendrons plus tard.

Nos deux initiateurs vedettes, Jett et Phoenix, sont sans surprise les deux Agents qui tuent le plus souvent en premier dans un round. Vu que leurs compétences sont faites pour les plonger directement dans le combat, on ne sera pas étonné non plus d’apprendre qu’ils sont généralement les premiers à mourir au cours d’un round.

Enfin, Sage confirme sa position de dominante en étant l’Agent qui gagne le plus de situations en 1v1, 1v2 et 1v3, avec respectivement 55%, 21% et 7% de victoires. Une statistique qui s’explique facilement : quand les plus gros combats sont déjà passés et qu’il ne reste qu’une poignée de survivants, Sage peut tout simplement se soigner. Elle dispose donc d’un avantage en termes de points de vie que ses ennemis blessés plus tôt dans la partie n’ont pas.

Le ratio de victoire des Agents

Toutes ces notions de popularité sont bien gentilles, mais le plus important au final reste de savoir qui fait gagner sa partie. C’est là que les choses deviennent plus intéressantes.

valorant winrate par role
Image : cyphercam.org

Ce n’est donc pas Sage ou Raze qui gagnent le plus de rounds, mais Sova. Avec 54% de victoires en Défense et 49% de victoires en Attaque, il est premier sur les deux phases de jeu. Les autres Agents s’étalonnent de manière plus ou moins uniforme derrière lui, avec en moyenne 52% de victoires en Défense pour 48% de victoires en Attaque… à l’exception de Breach (décidément). Cet Agent mal aimé ne totalise que 45% de victoire en Attaque, alors même que c’est la phase durant laquelle est il est censé briller.

Les statistiques concernant Breach (et Viper dans une moindre mesure) sont tout de même à remettre en perspective, puisqu’une bonne majorité des joueurs de Valorant jouent en solo. Or, Breach et Viper sont des personnages qui demandent une véritable cohésion d’équipe pour révéler leur plein potentiel. Dans le cas de Breach, s’il tue peu, c’est en partie parce que son travail consiste à aider les autres à tuer.

Le ratio de victoire des maps

Vous l’aurez probablement remarqué, mais le fait que Sova ait le plus haut ratio de victoire en Attaque avec seulement 49% signifie qu’il y a un léger déséquilibre concernant les phases de jeu.

Si Bind donne un léger avantage aux attaquants (50.75% de victoire), Haven et Split sont plutôt en faveur des défenseurs (respectivement 52.81% et 54.19% de victoire). Cela peut autant traduire un problème d’équilibrage qu’un manque de connaissance et de réflexe des joueurs. La position d’Attaquant est délicate lorsque l’on n’est pas familier des lieux, les joueurs en Défense pouvant se les approprier plus facilement.

Quand bien même un déséquilibre persisterait, ce ne serait pas forcément gênant. Il est habituel pour les FPS compétitifs d’avoir des maps qui avantagent un camp ou un autre. Si ces tendances persistent, Riot Games devra soit modifier les maps existantes, soit ajouter de nouvelles maps à l’avantage des attaquants.


C’est tout pour le moment. Bien entendu, ces données ne sont absolument pas représentatives de l’intégralité des parties jouées sur Valorant. Dans un premier temps, on ne sait pas sur quel échantillon se fie Dennis Matz, mais surtout, Valorant n’est disponible que depuis une poignée de semaines. Il faut laisser un peu de temps aux joueurs de s’approprier chaque Agent. Le recul est donc de mise et on ne peut pas encore dégager de réelles tendances sur le moyen ou long terme. Mais ces statistiques ont le mérite d’offrir de premiers éléments intéressants.