TSM remporte le Valorant Showdown

TSM remporte le Valorant Showdown

Le 29 juin 2020 à 15:17

Ce weekend se tenait le Valorant Showdown, organisé par T1 et Nerd Street Gamers dans le cadre des Ignition Series. Au terme d’une compétition de longue haleine, c’est finalement TSM qui remporte le Valorant Showdown contre T1, les organisateurs du tournoi. Faisons un petit bilan de cette compétition à gros enjeux.

Ce tournoi avait la particularité de réunir les plus grandes formations américaines de Valorant. Grâce à son format en bracket à double élimination, c’était l’occasion idéale de constater l’équilibre actuel des forces outre-atlantique. Et puisqu’il y avait 50.000$ de cash prize, autant dire que les équipes étaient plus motivées que jamais à l’emporter.

Le Valorant Showdown s’est conclu sur l’affiche attendue, mais ce n’est pas sans avoir vu quelques surprises en cours de route. L’équipe together we are terrific, par exemple, qui a du se qualifier via un tournoi préliminaire pour participer au Showdown, a réussi à atteindre les quarts de finale en terrassant Cloud9. Ils ont même réussi à prendre une map aux vainqueurs, TSM, en un BO3. Un exploit qui n’a été égalé que par T1, qui a pourtant affronté TSM dans un BO3 puis un BO5. On note également l’upset de FaZe Clan qui a réussi à vaincre 100 Thieves et Immortals (l’équipe de Sinatraa), alors que leur formation était bien moins solide, sur le papier.

Ces surprises prouvent, s’il le fallait, que Valorant est un jeu encore trop jeune et surtout trop différent de CS:GO pour pouvoir déterminer qui est réellement plus fort qu’un autre… à moins que l’on ne parle de TSM.

Valorant Showdown : Tableau des Scores de la dernière partie
Tableau des Scores de la dernière partie (TSM en Vert, T1 en Rouge)

Team SoloMid est en très grande forme depuis la sortie de Valorant, remportant tous les tournois auxquelles elle participe (à l’exception du Pittsburg Knights Tournament). Mais dans les yeux du public, s’il y avait une équipe capable de les arrêter, c’était bien T1. Les deux équipes ne s’étaient jamais rencontrées en tournoi et la réputation de Brax en tant que virtuose de CS:GO et de Valorant poussait une partie du public à mettre T1 en favori. Et pourtant, la déconvenue a été de taille pour T1.

TSM n’a concédé que la première partie de la finale du winner bracket à T1. Tout le reste n’a été qu’une démonstration de leur talent. TSM s’est même offert le luxe de remporter le tournoi sans jouer Sage dans la dernière game. Cette Agent que l’on imagine pourtant indispensable dans n’importe quelle équipe, n’a pas sa place sur Ascent selon TSM. L’équipe a préféré une formation Cypher, Omen, Sova, Brimstone et Phoenix sur la nouvelle map de Valorant, et ce depuis le début du tournoi. Cette composition n’a fonctionné qu’au cours de la grande finale, mais tout de même.

La stratégie de TSM consistait à noyer ses adversaires sous un déluge de fumigènes et de contrôler les accès avec les différents molotovs. Une fois les adversaires aveuglés, Sova et Cypher se chargeaient de les repérer à travers les volutes de fumées. Le duo, épaulé par Phoenix et sa flash, pouvait alors foncer dans le tas et éliminer les ennemis déstabilisés.

On notera la performance remarquable de Wardell sur Sova, qui a terminé la partie sur un score de 30/11/8 (il était à 18/4/2 au changement de side). Toute l’économie TSM semblait tourner autour de ce joueur à la précision redoutable, si bien qu’on imaginait sans mal Black Panther hurler « Donnez un Operator à cet homme » au début de chaque round. Grâce à des utilisations judicieuses et redoutables de ses compétences et à son positionnement parfait, Wardell a survolé la finale.

La Team SoloMid remporte donc le Valorant Showdown et se partage les 25.000$ promis aux vainqueurs, confirmant son statut d’équipe Reine des Etats-Unis. Pour les autres, il faudra tirer le bilan de ces matchs et corriger le tir.

Retrouvez les résultats complets du Valorant Showdown
Suivez le planning des Valorant Ignition Series