Conception des Agents de Valorant

Morello détaille la conception des Agents de Valorant

Le 20 août 2020 à 20:10

Dans une vidéo publiée sur la chaîne Youtube officielle de Valorant, Riot Morello explique le raisonnement derrière la conception des nouveaux Agents. Il découpe le processus en cinq étapes, détaillant le raisonnement à chacune d’elle.

Ces étapes sont les suivantes :

  1. Établir le profil de joueur ciblé
  2. Chercher des kits de compétences
  3. Créer de l’impact dans une partie
  4. Tester les différents kits
  5. Équilibrer l’Agent


1. Établir le profil de joueur ciblé

Si tous les joueurs de Valorant sont des joueurs de FPS, tous n’aiment pas jouer la même chose. La première étape dans la création d’un Agent est d’établir un profil de joueur particulier qui ne trouve pas encore son compte dans Valorant. Reyna, par exemple, a été créée pour satisfaire les joueurs ultra-agressifs qui aiment les duels. Killjoy est née de l’envie de donner un personnage à ceux qui aiment gérer et renforcer des zones.

A ce stade de la conception, Riot ne se penche absolument pas sur le look et les compétences du personnages. Il s’agit simplement de trouver l’idée directrice et de définir quel type de joueur est visé.


2. Chercher des kits de compétences

Une fois l’idée directrice définie, il faut maintenant créer des compétences qui y correspondent. Il s’agit surtout d’imaginer plusieurs versions du personnages et de comment il pourrait remplir le rôle déterminé plus tôt. L’important est de toujours garder en tête le joueur ciblé et quel type de compétence il aimerait utiliser.

Il est indispensable de créer des compétences avec une grande marge de progression. C’est important pour que les joueurs aient le sentiment de maîtriser le personnage et réalisent des actions impressionnantes. C’est tout aussi important pour ses adversaires, sans quoi ils seraient frustrés d’être battus par un Agent facile à jouer.


3. Créer de l’impact dans une partie

Une fois que les développeurs commencent à avoir une idée de ce que peut faire cet Agent, il faut déterminer comment il peut s’intégrer à Valorant. Valorant est un jeu de tir tactique, il est donc indispensable que tous les Agents apportent des opportunités stratégiques uniques.

Si on prend le cas des Sentinelles, les trois disponibles sont bien différentes. Sage permet de gagner du temps, Cypher prend des informations et Killjoy fortifie une zone donnée.

Il est cependant essentiel qu’un Agent puisse être utile de plusieurs manières. Par exemple, le concept de Reyna était initialement trop unidimensionnel, centré sur le combat et le duel. En ajoutant Œillade au kit de Reyna, l’Agent apporte de l’utilité à son équipe. Même s’il s’agit d’un Agent pensé pour le solo, il doit être capable de s’en tirer dans d’autres domaines.


4. Tester différents kits

A ce moment là, les développeurs ont déjà une bonne idée de ce qu’ils veulent voir. Il faut maintenant tester les différentes compétences et s’assurer qu’elles sont intéressantes, mais aussi fun à utiliser.

Selon Morello, ce n’est absolument pas grâve si les joueurs qui ne sont pas ciblés n’aiment pas le personnage où le kit. Les développeurs ne se concentrent que sur l’opinion des joueurs visés par le personnage. Est-ce qu’ils l’aiment et si oui, qu’est-ce qu’ils aiment dedans ?


5. Équilibrer l’Agent

Dans ce cas précis, on ne parle pas nécessairement des valeurs de dégâts et d’utilité de l’Agent. Il s’agit surtout de définir les différents leviers pour équilibrer l’Agent si d’aventure il devenait trop faible ou trop puissant dans la méta.

Bien entendu, il est toujours possible d’ajuster la puissance, le temps de récupération, le nombre d’utilisation ou le prix d’une compétence. Mais il faut également être vigilant au fait qu’un nerf ne détruise pas l’identité même de l’Agent, définie dans les premières étapes.

Par exemple, si équilibrer Sage passe forcément par une réduction de son soin de 90%, elle perd son identité en tant que soigneuse. C’est quelque chose qui frustrerait ses joueurs et qui retirerait son intérêt dans une composition.


Et ensuite ?

Une fois la philosophie et le kit de compétences définis, les concepteurs passent le relais à l’équipe artistique et se lancent dans la création d’un nouvel Agent.

Selon Morello, Riot Games ne s’interdit rien dans la création des kits. Il promet même « Ce que nous allons introduire sera déstabilisant« . Même si tous les Agents sont pensés à travers leurs apports stratégiques, il prévient que certaines compétences sembleront étranges dans un FPS tactique. Mais au final, c’est bien ce qui fera la particularité de Valorant et son identité.