valorant s'entraîner en attendant l'accès

S’entraîner en attendant d’obtenir Valorant

Le 24 avril 2020 à 10:51

Vous n’avez pas encore pu obtenir votre accès à la beta de Valorant et vous avez peur de prendre du retard sur les autres joueurs ? Pas de panique, il existe de nombreux moyens de s’entraîner, même sans avoir le jeu. Rien ne vaut une véritable partie évidemment, mais nous vous expliquons ici comment vous préparer efficacement et être opérationnel dès que votre accès sera validé ! Si certains termes dans ce guide vous sont inconnus, n’hésitez pas à vous rendre sur notre Lexique.


Travailler son aim

Valorant est un jeu de tir à la première personne. Et comme dans tous les jeux du genre, l’aim (capacité à viser vite et correctement) jouera un rôle très important dans vos parties. 

En attendant d’accéder au jeu, il est tout à fait possible de s’entraîner sur ce point via de nombreux logiciels tels que Kovaak’s, Aimlab, Aimtrainer et bien d’autres. Attention toutefois à ne pas tomber dans le piège de ces logiciels qui proposent parfois de nombreux exercices loin des situations réelles et peuvent vous faire perdre du temps, voire prendre de mauvais réflexes difficiles à effacer.

Nous vous conseillons plutôt d’installer CS:GO et de vous entraîner sur des maps telles que “aim_botz” ou “Fast Aim / Reflex”. Ce type d’entraînement sera très proche de celui proposé nativement dans Valorant, et CS:GO est sans aucun doute le jeu le plus proche en termes de rythme et de sensation. Votre temps sera donc loin d’être perdu et avec un entraînement sérieux vous serez même en avance sur ce point vis à vis de la plupart des joueurs ayant accès à la beta depuis l’ouverture. Nous vous invitons à en apprendre plus sur ce point dans notre article améliorer son aim.


Améliorer son Crosshair Placement

La plupart des joueurs ne jurent que par l’aim mais c’est une erreur. Vous aurez toujours un avantage sur votre adversaire, quelle que soit la qualité de son aim, si votre viseur est déjà placé sur sa tête quand vous le croisez. Pour cela il vous faut apprendre à placer votre viseur correctement en permanence, et vous pouvez commencer à vous entraîner dans n’importe quel FPS (même si nous conseillons encore une fois CS:GO).

Dans un premier temps prenez le réflexe de toujours placer votre viseur au niveau de la tête, ce qui vous évitera des mouvements inutiles lorsque vous croiserez un ennemi. La seconde étape consiste à prendre l’habitude de toujours épouser les courbes de la map lorsque vous décalez un mur, plutôt que de strafe directement sur le point où vous pensez que le joueur adverse se tient. Cela vous forcera à vérifier tous les recoins et vous évitera d’être surpris par un adversaire ayant une position inhabituelle. Plus de détails dans notre article sur le crosshair placement.


Jouer à CS:GO

Si cela n’était pas clair dans les paragraphes précédents : CS:GO est de très loin le jeu le plus proche de Valorant. A défaut de pouvoir enchaîner les games de votre prochain jeu préféré, jouer un maximum à CS:GO vous permettra d’être performant dès vos premiers instants sur Valorant. Il existe bien entendu quelques différences en termes de gameplay ou de rythme, mais les sensations restent globalement très proches et les bons joueurs de Counter-Strike se sentent naturellement très à l’aise sur le FPS de Riot Games.


Apprendre à connaître Valorant

Les différentes sections de notre site peuvent vous permettre d’apprendre l’essentiel en attendant de pouvoir l’expérimenter vous-même. Nous vous invitons à apprendre les maps et les noms des différentes zones, à découvrir les agents et leurs sorts, à rester informé sur les patchs ainsi qu’à regarder un maximum de streams pour vous imprégner du jeu et de son rythme.

Enfin nous vous invitons à parcourir la section Progresser dans Valorant, qui comporte de nombreux conseils également valables dans d’autres jeux.

fr_FRFrançais
en_GBEnglish (UK) fr_FRFrançais